FEU LIBRE !

Un espace pour tous les tireurs et propriétaires d'armes suisses et francophones.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les FAL DSA arrivent en France

Aller en bas 
AuteurMessage
COFFY
Habitué
avatar

Nombre de messages : 277
Age : 41
Localisation : Dans les terres du milieu
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Les FAL DSA arrivent en France   Lun 7 Nov - 18:58


Une fois n’est pas coutume, nous nous sommes retrouvés exprès avec STARIK pour faire une review conjointe sur la déclinaison d’une famille d’armes.
En effet, elle nous a attiré l’un comme l’autre dès lors que l’importateur HUMBERT CTTS (groupe BERETTA) nous en a parlé.
Ce, non pas à cause des spécificités techniques du système d’arme, archiconnu, mais pour l’amour des beaux produits, des produits rares, bien faits.

On ne vous présentera pas le FAL, que tout le monde ici connaît.
Son historique est largement disponible, entre autres sur Wikipédia.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Idem pour son créateur, Dieudonné SAIVE: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vous pourrez également lire l’ouvrage français de référence de Bruce Malingue, pointure dans le domaine : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le modèle le plus répandu chez nous est sa variante anglaise L1A1, très diffusée depuis que les lots de surplus sont arrivés en France il y a une dizaine d'années.

Le souci, c’est qu’il s’agit d’armes de surplus, justement.

On peut donc voir un peu de tout :
- des finitions plus ou moins homogènes (carcasse d'une teinte différente de l'ensemble supérieure notamment)
- des traitements de surfaces refaits,
- des plastiques malmenés, pointés, écaillés, blanchis par le temps
- des armes avec des pièces qui ne sont plus au numéro suite à remontages dans le cadre d’une maintenance.

Bref, une arme de surplus reste une arme de surplus.
Il y a un côté « loterie » qu’on ne peut contrecarrer qu’en allant voir sur place, en la sortant du râtelier de l’armurier distributeur pour vérifier l’état du produit.
Produit qui a souvent tiré (parfois beaucoup) et dont on ne sait estimer l’usure sans un examen et des outils que tous les tireurs n’ont pas.

Or, quand on est chez l’armurier, on a du mal à se retenir d’acheter tout de suite…
Personnellement, j’ai souvent tendance à acheter compulsivement, par envie de tout avoir, quitte à regretter ensuite.
Là, le prix me fait réfléchir, mais je crois que je vais me lâcher, encore. (comme d'habitude diront certains langues de flute)

La firme DSA ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) est basée dans l’Illinois et s’est fait une réputation sur la construction/reconstruction d’armes connues, mais avec des niveaux de qualité supérieurs.
Les retours lisibles sur le net confirment cette approche de faire au mieux sur les systèmes réputés.
Le hic, c’est que jusqu’à présent la marque DSA n’était pas importée en Europe à notre connaissance, d’où la difficulté de se faire une idée précise des produits.

Inscrit sur de nombreux forums, je n'ai encore pas lu de retours sur cette marque, sauf des copier-coller-translate, qui ne comptent donc pas à mes yeux.
STARIK m'a confirmé la chose après avoir surfé de son coté.

Les photos c’est une chose,  avoir les armes en mains c’est carrément mieux :

Soupeser l'arme, la regarder dans tous ses détails, respirer l'odeur de la graisse de protection ou des plastiques tous neufs, c'est déjà du plaisir.
Et c’est maintenant une chose possible puisque 70 armes, 10 des 7 modèles qui suivent, sont rentrées en France très récemment.



Nous avons eu l’occasion de les approcher et de les manipuler.
Eh oui, STARIK et moi, nous n'avons pas une vie facile ^^

En introduction à notre visite, l’importateur nous a affiché son souhait de se placer sur un segment difficile.
Il est très conscient que le marché est inondé des FAL anglais susvisés, de quelques rares STG58 autrichiens, et quelques encore plus rares belges.

Ces derniers sont des modèles souvent recanonnés en 7-08Rem ou 300 Savage par Daniel Dekaise à l’époque où ils étaient accessibles en 5eme catégorie, c’est-à-dire avant décembre 1993 .
(et son décret de spoliation classant tous les semi autos en 4eme)
J'étais mineur à l'époque, j'ai haï mon père de ne pas faire de tir et de ne pas vouloir m'acheter un de ces FSA qui aujourd'hui seraient en viagère à son nom...

L'idée de manœuvre est donc de faire connaître cette marque et de faire plaisir aux connaisseurs de belles mécaniques.
Il est clair que le produit, déjà  d'un prix élevé aux US, le reste en France, malgré une marge très réduite.
Il faut rajouter la licence, la marge de l’armurier distributeur, les frais.

→ Je vois d’ici les râleurs professionnels des forums se plaindre.
Certes, mais on attend toujours une commande groupée et un gentil organisateur pour la gérer…
Ces mêmes râleurs, identifiés partout pour leur inertie et leur gouaille, ont des oursins dans les poches.
Ils passeront leur chemin et achèteront du tout venant, voilà tout !!!

Ici on est très clairement sur le segment des tireurs sportifs amateurs de belles choses, avec une déclinaison aussi proche que possible des modèles historiques.
Pas sur du VZ58, du UZI rincé ou de la vieille AK roumaine destinée à ferrailler dans les gamelles.
Ca serait un sacrilège. (à mes yeux)

Sur les forums, j'ai souvent défendu des boites ou des personnalités un peu rugueuses.
La raison est toujours la même : le tireur veut un mouton à cinq pattes, est impatient, et ne tolère pas de devoir payer le juste prix.
Accessoirement il a forcément raison et l'armurier n'est en principe qu'un couillon ou un malhonnête.
Eh  bien non, ce n'est pas comme ca que cela marche : je ne connais pour l'instant personne qui travaille pour rien, et sûrement pas les dealers américains qui n'attendent pas après quelques frenchies à grande bouche pour faire tourner leurs boutiques ou leurs industries.
Contrairement au mainstream, je considère qu'on est plutôt bien desservis par la profession au vu de la réglementation très contraignante.
Pour rappel, en plus du prix d’achat, il faut compter les frais de licence d'exportation et de montage administratif du dossier, les frais d'approche (transport, dédouanements, TVA à 20%), le passage au banc d'épreuve, la marge du distributeur, celle de l’armurier.
Tout cela cumulé donne le prix de vente TTC public.
N’étant pas capable ni volontaire pour une importation en solo, encore moins de gérer un achat groupé avec toutes ses viscissitudes, je paie donc le prix, et sans avoir le sentiment d’être pris en otage.
Personne ne me force.
That's all !!!

Comme le montrent les photos de STARIK, on est sur une qualité de fabrication et de présentation qui n’a rien, mais RIEN, à voir avec le L1A1.
Moins de traces d’outils, plastiques de bien meilleure qualité.
Même si on a pas pu tirer, on a testé les commandes : le sélecteur comme la détente n’ont rien à voir avec les modèles que j'ai eu jusqu’ici.
C’est plus onctueux.
On a démonté, soupesé, comparé : on est sur autre chose.
En terme de packaging es armes sont toutes livrées en caisses plastique, protégées dans leur fine couche d’huile.
Elles sont livrées avec un chargeur 20 coups, sachant qu’il y a du stock disponible…
( Prix d’achat armurier : 24€ pièce)



Le manuel est excessivement complet (+ de 100 pages), bien fait : il permet au plus nul d'entre nous de prendre en main rapidement l'usage et la maintenance de ce fusil qui exige un peu de procédure, au début.
Voir notamment la partie « gaz settings, method of adjustement » en préalable.



Le marquage est le 7,62/51, avec 4 rayures à droite.
(vous m'éviterez un nième débat 7,62/51 – 308W, pitiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiéééééééééééééééééééééé)
Pour la customisation, sachez que les marquages rouges visibles au catalogue DSA ont un Coût : environ 8 dollars, qui ne correspond pas à l'approche historique.
Le cache flamme est démontable, il n'est  pas goupillé et son pas est 9/26 à gauche.





Les armes en stock ont toutes la poignée de transport et un garde main prêt à recevoir un bipied.

Le choix a été fait, délibérément, de proposer des modèles les plus conformes possibles à ceux historiques.
7 modèles sont actuellement disponibles :

Mon préféré est le modèle à crosse pliable et canon de 18 pouces:





J'adore le look : une bonne longueur de tube permet l'exploitation correcte des gazs (je ne suis pas fan du tout de l'effet zippo et du blastage en règle des voisins de stand), combinée à une crosse épurée, c'est… whaaaaaaaaaaaaaaaaou ^^

Mon 2eme préféré :




Les hausses, les crosses, les longueurs de canon ont été précisées à la commande pour cet objectif.
Les hausses sont étalonnées 150-300m pour les versions « para », 200-600 pour celles à crosses fixes : on reste dans l'esprit.
Mais les variations sont faciles à faire.









Le guidon:


La crosse fixe recevant une partie de l'ensemble mobile, il est constant, sur ces versions comme les autres avant elles, que les mécaniques internes sont différentes, notamment niveau transporteur :



Transporteur et ressort récupérateur pour crosse pliante


Transporteur et ressort récupérateur pour crosse fixe


Évidemment, on est en métrique, pas en impérial : encore une nuance avec les L1A1...
Les variantes plus « tacticools » sont bien sûr possibles pour qui le demanderait.
Le site du fabricant vous dévoile l'ensemble des assemblages possibles :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
C'est un choix, qui se défend dans un sens ou dans un autre.

Personnellement l'approche historique, puriste, me convient mieux
Les armes ultra-équipées, ce n'est définitivement pas ma tasse de thé : je préfère consommer de la munition que griller mon budget sur l'accessoire ultime de-la-mort-qui-tue, même si je comprend parfaitement qu'on puisse se faire plaisir avec le dernier gadget.

Numrich vous expédiera en France et à pas cher les petits accessoires

Pour quel usage ?
Personellement, je suis autant tireur-utilisateur que collectionneur
J'ai certaines armes qui ne sont au râtelier que pour le plaisir des yeux, elles tirent peu et font parler les copains.
Le FAL DSA pourrait les rejoindre.
J'en ai d'autres, nettement plus communes, dont j'ai un usage très intensif, car faciles à trouver et que je considère presque comme du consommable.
Certains ici qui ont des SCAR, AUG et produits équivalents… en même temps que des AR15 de base / moyenne gamme voient comment je raisonne.
On peut être utilisateur ET un peu collectionneur, avoir des armes d'exception ET du tout venant pour le quotidien.

Vous l'aurez compris, cette production du mythique FAL nous 'a emballé.

Vous pourrez même le retrouver en action dans un film qui vient de sortir : JADOTVILLE
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Quelques copains l’ont vu (moi pas encore) et m’en ont dit que du bien, en terme de qualité de jeu et de réalisme.
Leur opinion m’éclaire, j’irai finaliser la mienne en allant voir.
Faites de même avec le fusil : demandez à votre armurier de le prendre en mains.


COFFY et STARIK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les FAL DSA arrivent en France
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Es ce que sa vous arrivent de vous decourager a chasser?
» mes appelants arrivent bientot
» [Port 2000] Les premiers "super-géants" arrivent
» les nouveautez 2009 arrivent!
» Ligue Celte - les italiens arrivent !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEU LIBRE ! :: Les armes :: Les armes d'épaule-
Sauter vers: