FEU LIBRE !

Un espace pour tous les tireurs et propriétaires d'armes suisses et francophones.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Article sur le couteau suisse

Aller en bas 
AuteurMessage
SIGPRO
Habitué
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 47
Localisation : LIBAN
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Article sur le couteau suisse   Lun 27 Juil - 21:28

b]Lundi 27 juillet 2009 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Par Peter Capella, AFP
Cent vingt-cinq ans après
l'invention par un coutelier
suisse d'un outil de survie
pour les soldats helvétiques,
le couteau suisse, élevé
au rang d'icône nationale,
continue à régler des mires de
fusil, à couper des tranches
de gruyère et à ouvrir des
cannettes de bière.
Pourtant, au fin fond de la verte
campagne suisse, le groupe Victorinox,
héritier de l'inventeur
Karl Elsener, a été obligé d'adapter
le modeste canif des origines
aux impératifs de la modernité.
En sus des lames classiques,
alliées au tire-bouchon --réservé
aux officiers-- aux pinces à épiler
et aux tournevis, la gamme
d'une centaine de couteaux
suisses comporte désormais un
modèle spécial pour démonter et
réparer les ordinateurs, un autre
avec clé USB et un couteau pour
enfant à lame arrondie.
"Nous essayons d'être toujours
de trouver de nouvelles idées",
explique Carl Elsener, arrière petit-
fils de l'inventeur, et président
de Victorinox.
Fidèle compagnon
"Le couteau militaire suisse est
devenu le compagnon fiable de
nombreuses expéditions, du Pôle
Nord au Pôle Sud, en Amazonie,
comme sur l'Everest. Il a même
fait partie de l'équipement des
navettes spatiales", rappelle
avec orgueil l'héritier de la
dynastie de couteliers. "D'importants
présidents américains ont
donné des couteaux suisses en
cadeau à leurs visiteurs à la Maison
Blanche", ajoute-t-il, en rappelant
qu'il a aussi été utilisé une
fois pour pratiquer une trachéotomie
en urgence dans un avion qui
survolait les Philippines.
Concurrence européenne
Les ancêtres du couteau pliable
suisse servaient à couper du bois,
à castrer des sangliers, à plumer
les volailles ou à coudre des sacs
de pommes de terre... En Italie,
un canif ornementé, appelé le
"coltello d'amore" -le couteau
de l'amour- rappelait au fiancé
son engagement à la fidélité.
Après le mariage, il était placé, à
portée de main de l'épouse, au
dessus du lit conjugal. Plus prosaïquement,
c'est pour répondre
à une commande de l'armée
suisse que Karl Elsener a mis au
point le fameux couteau dans
son atelier du village d'Ibach. Il
s'agissait d'équiper les soldats
d'un canif servant aussi bien à
entretenir leur fusil qu'à ouvrir
des boîtes de conserve, à l'époque
une nouveauté de la gastronomie
militaire. Confronté à la
concurrence allemande pour les
productions de grandes séries, il
convainquit les couteliers suisses
de s'allier et de créer une manufacture
en 1891.
Premier couteau
Le couteau d'officier, breveté
en 1897, proposait six fonctions,
dont un tire-bouchon: c'est ce
modèle qui est devenu un objet-
culte. Les soldats américains
qui ont débarqué en Europe,
lors de la Seconde Guerre mondiale,
l'adoptèrent aussitôt en
dépit d'un nom imprononçable
-"Schweizeroffiziersmesser"-, et
firent naturellement sa promotion
outre-Atlantique en l'offrant
à leurs proches. Une légende
était née...
Coups durs
Le coup le plus sévère à l'expansion
sur la planète du couteau
suisse devait être porté par son
bannissement des cabines d'avion
après les attentats du 11 septembre
2001. "Le 11 septembre
a été le pire moment de notre
histoire, car du jour au lendemain
notre production a chuté
de 30%", se souvient Elsener Junior.
Mais les mythes ont la vie
dure: le groupe Victorinox produit
chaque année six millions
de couteaux de poche de tous
modèles, en sus de sa production
de couteaux et d'ustensiles
de cuisine, et même de parfums
à sa marque.
Victorinox Couteau suisse
Une légende qui a conquis le monde
En février dernier, l'armée suisse a distribue à ses soldats le
nouveau modèle commandé au fournisseur historique. Bicolore
vert-olive et noir, le design du couteau militaire a été revu pour
assurer la prise en main et permettre de l'ouvrir d'une seule main.
Revu et corrigé
LE COUTEAU A AUSSI ÉTÉ
UTILISÉ POUR PRATIQUER
UNE TRACHÉOTOMIE
EN URGENCE DANS
UN AVION
LE COUTEAU D'OFFICIER,
BREVETÉ EN 1897,
PROPOSAIT SIX
FONCTIONS, DONT UN
TIRE-BOUCHON
Le groupe Victorinox produit chaque année six millions de couteaux de poche.

Vive le couteau suisse, article paru aujourd'hui dans Albaladonline.com, quotidien libanais.
A + swissknive
SIGPRO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
klukk
Expert
avatar

Nombre de messages : 1382
Age : 40
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Article sur le couteau suisse   Lun 27 Juil - 23:17

Bien !
Sante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baron
Expert
avatar

Nombre de messages : 16281
Age : 44
Localisation : Genève - Suisse
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Article sur le couteau suisse   Mar 28 Juil - 14:22

Bien de chez nous tout ça! Joli article! drapch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rfr
Expert
avatar

Nombre de messages : 1382
Age : 42
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Article sur le couteau suisse   Mar 28 Juil - 14:43

Ahhh le couteau suisse, je viens encore d'utiliser le mien pour crocheter la serrure d'un bloc tiroir (mais j'ai eu besoin d'un trombonne en plus).

Une pitié les collègues qui partent en vacances avec leurs clés... et qui oublient de donner ce qu'il faut aux collègues ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gavroche
Expert
avatar

Nombre de messages : 3575
Age : 59
Localisation : fontainebleau
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Article sur le couteau suisse   Mar 28 Juil - 15:28

rfr a écrit:
Ahhh le couteau suisse, je viens encore d'utiliser le mien pour crocheter la serrure d'un bloc tiroir (mais j'ai eu besoin d'un trombonne en plus).

Une pitié les collègues qui partent en vacances avec leurs clés... et qui oublient de donner ce qu'il faut aux collègues ...

sûr que lorsqu'on a le modèle à tir bouchon et que la bouteille est à porté de crochetage Devil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SIGPRO
Habitué
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 47
Localisation : LIBAN
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Article sur le couteau suisse   Mer 29 Juil - 21:47

salut
En effet le tire-bouchon est l'accessoire de survie indispensable, sauf pour les bouteilles a vis, notamment les blancs. Le meilleur tire bouchon c'est pulltaps, marque espagnole, a double levier, on l'appelle le Beretta de la cave a vins ! Sante et bonne Fete Samedi
SIGPRO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Molon Labe
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 7683
Age : 107
Localisation : CH - uisse
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Article sur le couteau suisse   Mer 29 Juil - 22:08

SIGPRO a écrit:
salut
En effet le tire-bouchon est l'accessoire de survie indispensable....

Mouaip, SAUF pour les soldats qui savent enlever un bouchon avec SEULEMENT la lame...c'est presque aussi rapide qu'un tire-bouchon...

Et pour les cas graves, on peut aussi le faire avec un simple semelle de chaussure....mais dans ce cas la...ca melange le vin....mais quand il faut...il faut... Devil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SIGPRO
Habitué
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 47
Localisation : LIBAN
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Article sur le couteau suisse   Mer 29 Juil - 23:22

Molon Labe a écrit:
SIGPRO a écrit:
salut
En effet le tire-bouchon est l'accessoire de survie indispensable....

Mouaip, SAUF pour les soldats qui savent enlever un bouchon avec SEULEMENT la lame...c'est presque aussi rapide qu'un tire-bouchon...

Et pour les cas graves, on peut aussi le faire avec un simple semelle de chaussure....mais dans ce cas la...ca melange le vin....mais quand il faut...il faut... Devil

En effet avec une lame, sinon le bilame, je m'en servais dans ma jeunesse: deux lames en parallele avec une poignee :
on decapsule et puis on introduit le cote plus large et on descend par coups: Avantage majeur, le bouchon n'est pas perce, donc indetectable. on goute le vin et puis on refait le niveau avec un autre on rebouche, on capsule a nouveau et ni vu ni connu !
Pour la semelle, pareil, il suffit de filtrer le vin apres avec une chaussette, de preference propre !
Alcolo2
SIGPRO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Article sur le couteau suisse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Article sur le couteau suisse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE COUTEAU SUISSE
» L'onychophagie (se ronger les ongles)
» La Flotte Suisse sur le Lac Léman
» l'armée suisse
» Un bel article de journal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEU LIBRE ! :: Les armes :: Les armes blanches et lames-
Sauter vers: