FEU LIBRE !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
FEU LIBRE !

Un espace pour tous les tireurs et propriétaires d'armes suisses et francophones.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
 

 Et une attaque de plus, en douce, une...

Aller en bas 
AuteurMessage
Molon Labe
Pilier du forum
Molon Labe

Nombre de messages : 7743
Age : 109
Localisation : CH - uisse
Date d'inscription : 26/06/2006

Et une attaque de plus, en douce, une... Empty
MessageSujet: Et une attaque de plus, en douce, une...   Et une attaque de plus, en douce, une... EmptyJeu 26 Jan - 7:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Modifications concernant le tir hors du service
Berne, 24.01.2012 - Dans le cadre des modifications que le chef du DDPS a décidé d’apporter à l’ordonnance du DDPS sur le tir et à l’ordonnance sur les commissions de tir, les prescriptions de sécurité pour le tir hors du service ont été remaniées et renforcées. Quant au système informatique de l’Administration de la Fédération et des sociétés (AFS), utilisé depuis un certain temps par les sociétés de tir, il trouve maintenant son fondement juridique dans les deux ordonnances susmentionnées.

Note perso : J'adore cette façon de faire. On fait un truc illégal, puis on le légalise par après...comme disait l'autre, on est pas hors la loi, on est en AVANCE d'une loi


Avec la dissolution de la Commission fédérale de tir en tant que commission extraparlementaire, on ne parle désormais, outre des commissions cantonales de tir, plus que des officiers fédéraux de tir. C'est pourquoi l'ordonnance sur les commissions de tir porte désormais le nouveau titre abrégé « ordonnance sur les officiers de tir ».
Dorénavant, les moniteurs de tir sont expressément responsables du respect des prescriptions de sécurité pendant les activités de tir. Ils doivent notamment effectuer personnellement le contrôle de retrait des cartouches. Le fusil d'assaut doit également être soumis à un contrôle d'entrée avant que son détenteur ne pénètre dans le stand de tir. Autre nouveauté : les militaires astreints au tir doivent être munis, pour le programme obligatoire, d'une pièce d'identité officielle. De plus, les cartouches achetées, tirées et rendues doivent être notées, à titre de contrôle, par les moniteurs de tir sur les feuilles de stand. Les armes ne peuvent être conservées dans des stands que si les locaux ou les conteneurs satisfont aux exigences en matière de sécurité pour l'entreposage des munitions. Les prescriptions à appliquer sont les mêmes qu'en cas de conservation de l'arme à domicile : la culasse est retirée de l'arme et doit être conservée sous clé.
Les commissaires du tir hors du service reçoivent une arme personnelle en prêt uniquement s'ils sont affectés à l'armée ou sur présentation d'un permis d'acquisition d'armes valable. Ils remplissent les conditions nécessaires pour être affectés à l'armée, s'ils ont passé avec succès le contrôle de sécurité relatif aux personnes (CSP). Dès à présent, le CSP est appliqué à chaque nouvelle demande d'affectation. Ainsi, les conditions requises pour une affectation sont comparables aux conditions d'obtention d'un permis d'acquisition d'armes. Les commissaires du tir qui se sont déjà vu attribuer une arme en prêt seront soumis ultérieurement à un CSP. Désormais, il est également exigé de tous les détenteurs d'un fusil d'assaut en prêt qu'ils présentent leur attestation de tir pour prouver leur droit de garder l'arme.
Revenir en haut Aller en bas
Sirhard
Habitué
Sirhard

Nombre de messages : 411
Age : 37
Localisation : Vaud
Date d'inscription : 17/06/2010

Et une attaque de plus, en douce, une... Empty
MessageSujet: Re: Et une attaque de plus, en douce, une...   Et une attaque de plus, en douce, une... EmptyJeu 26 Jan - 8:28

Ils vont avoir de la peine à recruter des moniteurs de tirs dans le futur......

Moi-même moniteur je trouve ces règles vraiment mauvaises. Ou comment déresponsabiliser le tireur....

...a quand un programme de TO tiré par le moniteur même pour le tireur....

non mais je te jure.... blabbb blabbb blabbb
Revenir en haut Aller en bas
Glass Heart
Expert
Glass Heart

Nombre de messages : 2245
Age : 32
Localisation : VD
Date d'inscription : 14/04/2008

Et une attaque de plus, en douce, une... Empty
MessageSujet: Re: Et une attaque de plus, en douce, une...   Et une attaque de plus, en douce, une... EmptyJeu 26 Jan - 9:53

Mouais, aussi vu cette news l'autre jour...

Molon Labe a écrit:

Dorénavant, les moniteurs de tir sont expressément responsables du respect des prescriptions de sécurité pendant les activités de tir.

Hum, c'était déjà le cas avant non? Ce qui était la raison, entre autres, pour laquelle un moniteur de tir doit être présent dans le stand..?

A la "différence" près que maintenant ce serait mentionné dans un texte de loi ? J'le trouve pas...

Molon Labe a écrit:

Ils doivent notamment effectuer personnellement le contrôle de retrait des cartouches
. Le fusil d'assaut doit également être soumis à un contrôle d'entrée avant que son détenteur ne pénètre dans le stand de tir. Autre nouveauté : les militaires astreints au tir doivent être munis, pour le programme obligatoire, d'une pièce d'identité officielle. De plus, les cartouches achetées, tirées et rendues doivent être notées, à titre de contrôle, par les moniteurs de tir sur les feuilles de stand. Les armes ne peuvent être conservées dans des stands que si les locaux ou les conteneurs satisfont aux exigences en matière de sécurité pour l'entreposage des munitions. Les prescriptions à appliquer sont les mêmes qu'en cas de conservation de l'arme à domicile : la culasse est retirée de l'arme et doit être conservée sous clé.

Pour ce qui est de faire un contrôle d'entrée, vérifier le retrait des cartouches, noter les coups d'essai pris, contrôler les coups d'essais tirés ou pas tirés qui sont rendus etc, ça en principe on le faisait déjà, non? en tout cas dans le stand où je moniteurise les tir militaires, oui..

Le fait qu'ils doivent avoir une pièce d'identité, idem vu qu'ils sont "sensés" avoir leur fusil personnel, c'est sûr faut avoir un moyen pour vérifier, mais on ne le faisait pas vraiment jusqu'à là, est-ce qu'on va le faire systématiquement à partir de maintenant? bof je ne pense pas...

Molon Labe a écrit:

Les commissaires du tir hors du service reçoivent une arme personnelle en prêt uniquement s'ils sont affectés à l'armée ou sur présentation d'un permis d'acquisition d'armes valable. Ils remplissent les conditions nécessaires pour être affectés à l'armée, s'ils ont passé avec succès le contrôle de sécurité relatif aux personnes (CSP). Dès à présent, le CSP est appliqué à chaque nouvelle demande d'affectation. Ainsi, les conditions requises pour une affectation sont comparables aux conditions d'obtention d'un permis d'acquisition d'armes. Les commissaires du tir qui se sont déjà vu attribuer une arme en prêt seront soumis ultérieurement à un CSP.

Par contre ce truc de "CSP Contrôle de Sécurité relatif aux Personnes" c'est nouveau...
Ainsi, les conditions requises pour une affectation sont comparables aux conditions d'obtention d'un permis d'acquisition d'armes.
Ouais donc les mêmes questions que pour le PAA, + extrait de CJ...

Molon Labe a écrit:

Désormais, il est également exigé de tous les détenteurs d'un fusil d'assaut en prêt qu'ils présentent leur attestation de tir pour prouver leur droit de garder l'arme.
et ça c'est quoi? Juste une feuille d'attestation du stand où on officie comme moniteur de tir disant que oui on fait bel et bien du bénévolat pour l'armée en étant des gentils moniteurs de tir dans tel stand?
Je ne sais pas si tous les arsenaux le demandaient avant de prêter une arme (?), mais en tout cas sur Genève oui..

Par ailleurs, ils parlent du fusil en prêt, mais je suppose que cela s'applique également pour le pistolet toutes leurs salades...




Sirhard a écrit:

Moi-même moniteur je trouve ces règles vraiment mauvaises. Ou comment déresponsabiliser le tireur....

Hm. C'est marrant, en IPSC c'est le contraire : jusqu'à il y a quelques années les commandements de tir par le Security Officer (=moniteur de tir IPSC) étaient "[...] gun clear, hammer down, holster." alors qu'il sont aujourd'hui : "If clear, hammer down, holster."
Jolie nuance, non?
Revenir en haut Aller en bas
Jef.ch
Expert
Jef.ch

Nombre de messages : 5304
Age : 58
Localisation : Bienne
Date d'inscription : 22/12/2006

Et une attaque de plus, en douce, une... Empty
MessageSujet: Merci Ozgür.... ;-)   Et une attaque de plus, en douce, une... EmptyMar 31 Jan - 23:29

Puisqu'un copain m'a filé les articles:

Et une attaque de plus, en douce, une... Legisl2012a.th

Et une attaque de plus, en douce, une... Legis2012b.th

Amitiés,
A+,
le Jef-pour-ceux-que-ça-intéresse.... Paix
Revenir en haut Aller en bas
 
Et une attaque de plus, en douce, une...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEU LIBRE ! :: Divers :: Législation, documents, règles et règlements-
Sauter vers: