FEU LIBRE !

Un espace pour tous les tireurs et propriétaires d'armes suisses et francophones.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Stopping Power mythe et realité

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
tchoup
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 40
Localisation : Vaud
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Sam 24 Mar - 17:51

pour rappel, 3 balles de 357 dans le dos c plus de la légitime défense Dehors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
btrcz
Expert
avatar

Nombre de messages : 1700
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Sam 24 Mar - 18:16

moi j'ai trouvé ca cette apres midi ...

portée 20m seulement .. mais ca donne chaud ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1913
Age : 48
Localisation : Blue Note, Paris
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Sam 24 Mar - 18:35

J'ai discuté aujourd'hui à l'ANTP avec Frédéric B., le rédacteur en chef de Guns & Calibres. Outre des propos divers & variés et toujours passionnant, nous avons parlé du sujet qui nous intéresse !

D'après lui, la solution pour traverser un véhicule de part en part s'appelle le
STEYR HS .50, chambré donc en .50 BMG (12,7).

Arme de contre-sniping à l'origine : un sniper bloque toute progression à 600 m, le contre-sniper armé de cet engin possède une portée de 1500 m ! Muni d'une visée thermique (eh eh...), le .50 BMG traverse le béton sur 30 cm avant de se loger dans la carcasse du sniper...
Utilisé également par l'élite des forces de l'ordre et notamment le RAID en France, il sert à immobiliser définitivement un forcené à travers un mur ET pour ce qui nous intéresse justement à stopper un véhicule (sans arrêter sa course inertielle évidemment) : la balle du Steyr HS va transpercer calandre, bloc moteur, garnitures, conducteur ou passagers n'en parlons pas, et ressortir par l'arrière...

Tirer avec est tellement éprouvant que le max de cartouches tirées par un tireur du RAID en une séance est de 20...
Frédéric a eu l'occasion de tirer avec au-delà de cette prescription ne connaissant pas les conséquences sur l'organisme. Résultat sans appel : veine porte sous l'épaule entaillée !!! thrombose avec risque de rupture d'anévrisme, donc graves problèmes d'irrigation sanguine, 3 mois de convalescence...
Une seule cartouche tirée provoque un souffle hallucinant et provoque un tel choc pour le tireur que sa respiration en est coupée...

Je précise qu'il s'agit d'un témoignage, n'ayant jamais eu l'occasion d'approcher cette BETE, mais digne de foi de la part de ce Rédac' chef...





Yeux roulants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 6106
Age : 55
Localisation : Genève
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Sam 24 Mar - 19:57

Axel a écrit:
J'ai discuté aujourd'hui à l'ANTP avec Frédéric B., le rédacteur en chef de Guns & Calibres. Outre des propos divers & variés et toujours passionnant, nous avons parlé du sujet qui nous intéresse !

D'après lui, la solution pour traverser un véhicule de part en part s'appelle le
STEYR HS .50, chambré donc en .50 BMG (12,7)........
...Utilisé également par l'élite des forces de l'ordre et notamment le RAID en France, il sert à immobiliser définitivement un forcené à travers un mur ET pour ce qui nous intéresse justement à stopper un véhicule (sans arrêter sa course inertielle évidemment) : la balle du Steyr HS va transpercer calandre, bloc moteur, garnitures, conducteur ou passagers n'en parlons pas, et ressortir par l'arrière...

Tirer avec est tellement éprouvant que le max de cartouches tirées par un tireur du RAID en une séance est de 20...
Frédéric a eu l'occasion de tirer avec au-delà de cette prescription ne connaissant pas les conséquences sur l'organisme. Résultat sans appel : veine porte sous l'épaule entaillée !!! thrombose avec risque de rupture d'anévrisme, donc graves problèmes d'irrigation sanguine, 3 mois de convalescence...
Une seule cartouche tirée provoque un souffle hallucinant et provoque un tel choc pour le tireur que sa respiration en est coupée...

Je précise qu'il s'agit d'un témoignage, n'ayant jamais eu l'occasion d'approcher cette BETE, mais digne de foi de la part de ce Rédac' chef...

A ma connaissance, le Steyr n'est pas utilisé en France: Seul le Hecate de PGM et le Barrett (semi-auto) le sont. En ce qui concerne le recul... il n'en est rien, pour autant qu'il y ait un frein de bouche adéquat (et l'harmonica du Steyr à l'air d'être efficace). Ma femme (1m57 / 45kg) tire avec ma .50 BMG et elle ne se trouve pas 10 mètres plus loin, l'épaule arrachée. Jamais je me suis fait un bleu ou mal avec une 12.7. Parcontre, ne t'avise pas à enlever le frein de bouche...là ça devient plus hard. En ce qui concerne la limite du nombre de coups tirés, il me semblait qu'à l'armée française c'était 30/jour - ce qui fait 60 coups à encaisser (30 par binôme). Après une journée de tir on se sent vaseux et certains se payent un sérieux mal de tête qui est souvent soigné préventivement en prenant 500 mg d'aspirine ou équivalent AVANT de commencer la séance de tir. Sur le plan physiologique, je ne sais pas si des études ont été effectuées; instinctivement ça ne doit être trop bon: et des décollements de rétines on déjà été constatés (d'ailleurs après le départ du coup, la vision devient floue pendant une fraction de seconde dû à la pression que le blast effectue sur l'oeuil - on le constate surtout quand on est binôme).
Conclusion: recul & arrachage d'épaule; respiration coupé: encore un mythe urbain; soufle terrible: ouais, il faut pas se trouver dans l'axe des tuyères, mais ce n'est pas le cas du tireur et le binôme se cale derrière le tireur légèrement désaxé. Oui, c'est un fait que la 12.7 il faut savoir apprécier et consommer avec modération... Erre Alcolo2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tldsuisse.discutforum.com
Axel
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1913
Age : 48
Localisation : Blue Note, Paris
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Sam 24 Mar - 20:35

Ok, j'essayerai d'avoir plus de précisions sur l'utilisation du Steyr et quelle munition fut exactement employée pour la séance. En revanche, il ne s'agit pas de "radio tireur" ; j'ai transposé du mieux possible les propos tenus par l'intéressé qui a première vue est loin d'être un clown
En ma présence, Guy L.M., animateur à l'ANTP, était témoin de la discussion.

A suivre...


salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red Label
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 11323
Localisation : Suisse (VAUD)
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Dim 25 Mar - 18:57

Salut à tous. salut

Axel a écrit:
J'ai discuté aujourd'hui à l'ANTP avec Frédéric B., le rédacteur en chef de Guns & Calibres. D'après lui, la solution pour traverser un véhicule de part en part s'appelle le
STEYR HS .50, chambré donc en .50 BMG (12,7)

Je pense pas que la seule solution pour traverser un véhicule soit le Steyr HS .50. Tout fusil ou mitrailleuse chambrée en .50 BMG ou plus doit pouvoir y arriver. contrat

Axel, pour revenir à ce que tu disais par rapport aux conséquences sur l'organisme humain, donc le tireur, n'était-ce pas plutot avec un Steyr AMR ou IWS 2000 ? Ca doit être plus méchant à tirer qu'un fusil de précision en .50 BMG. Mais me rappelle pas si ces armes anti-tanks (entre autres) son restées à l'état de prototype où si elles sont en service actif.

Darius a écrit:

Après une journée de tir on se sent vaseux et certains se payent un sérieux mal de tête qui est souvent soigné préventivement en prenant 500 mg d'aspirine ou équivalent AVANT de commencer la séance de tir. Sur le plan physiologique, je ne sais pas si des études ont été effectuées; instinctivement ça ne doit être trop bon: et des décollements de rétines on déjà été constatés (d'ailleurs après le départ du coup, la vision devient floue pendant une fraction de seconde dû à la pression que le blast effectue sur l'oeil - on le constate surtout quand on est binôme).

Bein tout de même, ça rigole pas... secour

Cela dit, le tir au .50 BMG a l'air supportable à tirer. En disant ça je pense aux nombreuses videos de tir avec ce calibre disponibles sur le net.

A+

Red Label
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joker_ch
Expert


Nombre de messages : 2900
Age : 62
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Dim 25 Mar - 19:13

Axel a écrit:
J'ai discuté aujourd'hui à l'ANTP avec Frédéric B., le rédacteur en chef de Guns & Calibres. Outre des propos divers & variés et toujours passionnant, nous avons parlé du sujet qui nous intéresse !

D'après lui, la solution pour traverser un véhicule de part en part s'appelle le
STEYR HS .50, chambré donc en .50 BMG (12,7).

Tirer avec est tellement éprouvant que le max de cartouches tirées par un tireur du RAID en une séance est de 20...
Frédéric a eu l'occasion de tirer avec au-delà de cette prescription ne connaissant pas les conséquences sur l'organisme. Résultat sans appel : veine porte sous l'épaule entaillée !!! thrombose avec risque de rupture d'anévrisme, donc graves problèmes d'irrigation sanguine, 3 mois de convalescence...

Assez bizarre comme témoignage, car ceux que je connais qui ont tiré avec trouvent que du point de vue recul, c'est presque plus doux qu'un mousqueton. Evidemment avec le frein de bouche et faut pas être à côté. Peut être les 20 coups concernent le spotteur.

De toute façon l'histoire de la veine porte sous l'épaule avec thrombose et risque de rupture d'anévrisme est un gag médical. Là il y a quelqu'un qui s'est moqué de toi.TapeTape

Y a même un type qui l'a tiré au 50m en souterrain au stand à corminboeufs. Faut dire que c'était impressionant, le premier coup je pensais qu'une arme avait explosée, einsuite j'ai gardé une douille en souvenir

De toute façon faudra m'expliquer comment on survit une salve de BMG 50 derrière sa mitralleuse lourde.

Finalement pour traverser tout un véhicule, faut des ogives au Tunstène, celle là sont effectivement impressionante en terme de capacité de pénétration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alba
Habitué
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 30
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Dim 25 Mar - 19:50

Citation :
Tirer avec est tellement éprouvant que le max de cartouches tirées par un tireur du RAID en une séance est de 20...
Frédéric a eu l'occasion de tirer avec au-delà de cette prescription ne connaissant pas les conséquences sur l'organisme. Résultat sans appel : veine porte sous l'épaule entaillée !!! thrombose avec risque de rupture d'anévrisme, donc graves problèmes d'irrigation sanguine, 3 mois de convalescence...

Je pense en effet que cette histoire est quelque peu romancée...
La veine porte est pas vraiment sous lépaule, et je doute qu'il ai pu se l'entailler en tirant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1913
Age : 48
Localisation : Blue Note, Paris
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Dim 25 Mar - 20:52

Eh ben je vous en dirai plus quand j'aurai mener une enquête disons plus détaillée et circonstanciée. Na ! Devil
Bon j'ai du boulot : vérification du nom de l'engin, calibre et munition... je vous en dirai plus dès que je serai sûr de ce que je vous transmettrai...

contrat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dao
Habitué
avatar

Nombre de messages : 221
Localisation : Lyon - France
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 26 Mar - 16:00

Bonjour à vous.
Nouveau sur ce sympathique forum, je viens de lire ce sujet.
Intéressé depuis longtemps par le pouvoir d'arrêt, j'ai quelques connaissances sur le sujet. Comme il me semble que le sujet a été traité ici de façon convivial, mais pas trés pratique, je me permet de rappeler quelques faits ( et non de vous délivrer "la vérité", car elle m'échappe encore ).

* Tout d'abord, comment peut-on stopper un être humain virulent et menaçant ?
-détruire son cervelet est définitif et immédiatement efficace. Mais il s'agit d'un organe bien petit...
-neutraliser son systéme nerveux : un pistolet éléctrique ou une balle dans la moelle épiniére peut y arriver.
-lui faire perdre suffisamment de sang pour qu'il ne puisse plus bouger.
-briser des os pour l'empécher d'agir/bouger.
-détruire localement suffisamment de tissus nerveux/musculaires pour empécher l'adversaire d'agir.
- le stopper psychologiquement ( "Mon pétard est un .44 magnum !" ).

Les 2 premières solutions étant trés difficiles à mettre en oeuvre, et la dernière étant trés aléatoire, je me concentrerais sur les 2 autres.

* Comment fonctionne une balle à l'impact ? Qu'est-ce qui crée le "pouvoir d'arrêt" ?

-Le premier facteur important est la pénétration. Il faut que la balle ait suffisamment de pouvoir de pénétration pour atteindre les organes vitaux et briser des os.
-Le second facteur est le calibre, ou l'expansion, qui va créer une destruction des tissus. Dit simplement : "plus le trou dans le méchant est gros, mieux c'est".
-Un troisiéme facteur est la fragmentation : elle crée des canaux vulnérant supplémentaires dans les tissus.
-Le dernier facteur est la cavitation : une forte vitesse associée à une calibre/expansion important va créer une cavité dans les milieux semi-liquidiens, tels que les chairs. Cette cavité, si elle est importante, peut créer des lésions dans les muscles ou des dégats dans les tissus peu élastiques ( tel que le foie ). Néanmoins, l'efficacité de ce phénoméne est à relativiser, surtout dans les armes de poing, dont les projectiles ont une vitesse assez basse.

* Quels sont les calibres/type de munitions les plus efficaces ?

Il s'agit d'un débat sans fin, notamment parce-que cela dépend de l'usage que l'on veut en faire ( défense au domicile, usage de police, guerre ? ). Je recommanderait une balle ayant suffisamment de pénétration. Ensuite, celle qui a la plus forte expansion ou le plus fort calibre.
Bien sûr, le premier facteur de choix est la précision : mieux vaut toucher avec un petit calibre que louper avec un gros.


Personnellement, j'utilise au travail ( je suis Policier en France ) du 9X19mm blindée. Certe, elle ne fait pas de gros trous, mais perfore suffisamment pour traverser une vitre ou une portière de voiture et le méchant derrière ( chose appréciable quand le méchant vous braque avec sa Kalash' ) ... Ce n'est pas celle que j'aurais choisie, mais je fais avec.

De toute façon, toutes les munitions d'armes de poings sont à considérer comme "faibles", quoi qu'on vous en dise. Et les munitions d'armes d'épaules sont "moyennes".

2 exemples vécus :
- Un voyous tire sur des policiers qui ripostent. Il reçoit 4 balles de .38sp blindées ( 2 au torses, 1 à la jambe et 1 au bras ). Il finit par s'écrouler mais survivra.
- Un dealer se fait tirer dessus par un confrêre suite à un "différend commercial" alors qu'il est assis dans son véhicule. Il reçoit 5 balles de .45ACP blindées. A notre arrivée, il est encore en état de parler et aurait pu faire usage d'une arme s'il en avait eut une en main.


Je reste à votre disposition pour ceux qui voudraient avoir des échanges de point de vue moins théoriques sur ce sujet.


Dernière édition par le Lun 26 Mar - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joker_ch
Expert


Nombre de messages : 2900
Age : 62
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 26 Mar - 16:28

dao a écrit:
Bonjour à vous.
Nouveau sur ce sympathique forum, je viens de lire ce sujet.
Intéressé depuis longtemps par le pouvoir d'arrêt, j'ai quelques connaissances sur le sujet. Comme il me semble que le sujet a été traité ici de façon convivial, mais pas trés pratique, je me permet de rappeler quelques faits ( et non de vous délivrer "la vérité", car elle m'échappe encore ).

* Tout d'abord, comment peut-on stopper un être humain virulent et menaçant ?
-détruire son cervelet est définitif et immédiatement efficace. Mais il s'agit d'un organe bien petit...
-neutraliser son systéme nerveux : un pistolet éléctrique ou une balle dans la moelle épiniére peut y arriver.
-lui faire perdre suffisamment de sang pour qu'il ne puisse plus bouger.
-briser des os pour l'empécher d'agir/bouger.
-détruire localement suffisamment de tissus nerveux/musculaires pour empécher l'adversaire d'agir.
- le stopper psychologiquement ( "Mon pétard est un .44 magnum !" ).

Les 2 premières solutions étant trés difficiles à mettre en oeuvre, et la dernière étant trés aléatoire, je me concentrerais sur les 2 autres.

* Comment fonctionne une balle à l'impact ? Qu'est-ce qui crée le "pouvoir d'arrêt" ?

-Le premier facteur important est la pénétration. Il faut que la balle ait suffisamment de pouvoir de pénétration pour atteindre les organes vitaux et briser des os.
-Le second facteur est le calibre, ou l'expansion, qui va créer une destruction des tissus. Dit simplement : "plus le trou dans le méchant est gros, mieux c'est".
-Un troisiéme facteur est la fragmentation : elle crée des canaux vulnérant supplémentaires dans les tissus.
-Le dernier facteur est la cavitation : une forte vitesse associée à une calibre/expansion important va créer une cavité dans les milieux semi-liquidiens, tels que les chairs. Cette cavité, si elle est importante, peut créer des lésions dans les muscles ou des dégats dans les tissus peu élastiques ( tel que le foie ). Néanmoins, l'efficacité de ce phénoméne est à relativiser, surtout dans les armes de poing, dont les projectiles ont une vitesse assez basse.

* Quels sont les calibres/type de munitions les plus efficaces ?

Il s'agit d'un débat sans fin, notamment parce-que cela dépend de l'usage que l'on veut en faire ( défense au domicile, usage de police, guerre ? ). Je recommanderait une balle ayant suffisamment de pénétration. Ensuite, celle qui a la plus forte expansion ou le plus fort calibre.
Bien sûr, le premier facteur de choix est la précision : mieux vaut toucher avec un petit calibre que louper avec un gros.


Personnellement, j'utilise au travail ( je suis Policier en France ) du 9X19mm blindée. Certe, elle ne fait pas de gros trous, mais perfore suffisamment pour traverser une vitre ou une portière de voiture et le méchant derrière ( chose appréciable quand le méchant vous braque avec sa Kalash' ... Ce n'est pas celle que j'aurais choisie, mais je fais avec.

De toute façon, toutes les munitions d'armes de poings sont à considérer comme "faibles", quoi qu'on vous en dise. Et les munitions d'armes d'épaules sont "moyennes".

2 exemples vécus :
- Un voyous tire sur des policiers qui ripostent. Il reçoit 4 balles de .38sp blindées ( 2 au torses, 1 à la jambe et 1 au bras ). Il finit par s'écrouler mais survivra.
- Un dealer se fait tirer dessus par un confrêre suite à un "différend commercial" alors qu'il est assis dans son véhicule. Il reçoit 5 balles de .45ACP blindées. A notre arrivée, il est encore en état de parler et aurait pu faire usage d'une arme s'il en avait eut une en main.


Je reste à votre disposition pour ceux qui voudraient avoir des échanges de point de vue moins théoriques sur ce sujet.

C'est ce que j'écrit, sauf d'une autre manière.
Et pour reprendre la liste:

- Le SNC c'est très petit et s'est très difficile à toucher
- La perte de sang, ca prends beaucoup de temps
- Briser un os c'est une petite cible et un coup de bol
- L'effet de cavitation n'existe pas pour les calibre d'armes de poing

Et le résumé est le même:
Citation :
Bien sûr, le premier facteur de choix est la précision : mieux vaut toucher avec un petit calibre que louper avec un gros.

Mais il y aura toujours des personnes pensant que l'inspecteur Harry est la référence. Devil

J'invite toute les personnes n'ayant pas fait de tir de défense à passer quelque cours histoire d'enterrer quelques illusions, surtout sur la capacité à toucher vite et juste à 3m. Oops

Une autre question que toute personne devrait se poser. Elle doit sortir de chez elle pour affronter des méchants armés. Qu'est-ce-qu'elle prend le Revolver 44 Magnum ou la carabine courte en 9mm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 6106
Age : 55
Localisation : Genève
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 26 Mar - 16:29

Prenons le scénario de riposte: vous lui tirez deux coups (double tap) dans le buffet (center mass); vous l'avez touché en plein coeur.. eh bien il lui reste encore 7 secondes avant que le cerveau sera privé d'oxygène et Dieu sait qu'en sept secondes il peut se passer beaucoup de choses avec un personne très mal intentioné. A moins de lui tirer dans le bras, la main, ça ne sert plus à rien de continuer à lui balancer des pruneaux dans la bidoche, pour la simple raison qu'il NE SENT PLUS RIEN. Si la personne continue à faire atteinte à votre vie, la seule possibilité qui reste est de lui couper son ordinateur central... Mais j'espère que personne ne sera confronté à ça et n'oubliez pas que si vous en avez la possibilité, la tactique CFC reste toujours la meilleure. fondue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tldsuisse.discutforum.com
Darius
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 6106
Age : 55
Localisation : Genève
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 26 Mar - 16:34

Citation :
Une autre question que toute personne devrait se poser. Elle doit sortir de chez elle pour affronter des méchants armés. Qu'est-ce-qu'elle prend le Revolver 44 Magnum ou la carabine courte en 9mm.

Quand on sait d'avance qu'on devra affronter des "méchants" on ne va JAMAIS au combat avec une arme de poing, mais avec une arme longue. Alors tout à fait d'accord avec toi de prendre la carabine courte en 9 Para au lieu du Revolver Dirty Harry.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tldsuisse.discutforum.com
joker_ch
Expert


Nombre de messages : 2900
Age : 62
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 26 Mar - 16:40

Darius a écrit:
Prenons le scénario de riposte: vous lui tirez deux coups (double tap) dans le buffet (center mass); vous l'avez touché en plein coeur.. eh bien il lui reste encore 7 secondes avant que le cerveau sera privé d'oxygène et Dieu sait qu'en sept secondes il peut se passer beaucoup de choses avec un personne très mal intentioné. A moins de lui tirer dans le bras, la main, ça ne sert plus à rien de continuer à lui balancer des pruneaux dans la bidoche, pour la simple raison qu'il NE SENT PLUS RIEN. Si la personne continue à faire atteinte à votre vie, la seule possibilité qui reste est de lui couper son ordinateur central... Mais j'espère que personne ne sera confronté à ça et n'oubliez pas que si vous en avez la possibilité, la tactique CFC reste toujours la meilleure. fondue

Le seul problème dans la tactique est que la zone que tu dois toucher est grosse comme une carte à jouer. De plus ce type confrontation n'est pas du tout statique, la tête est à peu près ce qui bouge le plus et toi tu est aussi en mouvement. Là toucher devient un coup de bol.
Le problème est que personne n'a vraiment une solution réellement efficace et sûre dans le cas d'un failure to stop.

Le meilleur moyen est de faire des simulations avec de la sim-mun ou des softairs (nettement moins cher la mun V ) . Ce type de simulation, couteaux contre pistolet ou pistolet contre pistolet montre que normalement les deux sont touchés.

Probablement la meilleure chance de s'en sortir est d'avoir une pomme face à soi, qui ne sait pas se servir d'un couteau ou d'une arme à feu (genre gangsta shooting) et d'avoir soi-même un bon niveau.

Et j'ajouterais avoir vu venir la menace.
Je me suis retrouvé avec un flingue à 30 cm de mon visage et j'ai rien vu venir. j'était assis dans la voiture et le type était dehors. Je me suis exactement senti comme la biche prise dans les phares de voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 6106
Age : 55
Localisation : Genève
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 26 Mar - 16:57

Citation :
Et j'ajouterais avoir vu venir la menace.
Je me suis retrouvé avec un flingue à 30 cm de mon visage et j'ai rien vu venir. j'était assis dans la voiture et le type était dehors. Je me suis exactement senti comme la biche prise dans les phares de voiture.
Exact, pour avoir joué quelques fois le scénario. Pratiquement impossible de parer un gars qui s'est préparé à te déscendre. Avant que tu as identifié la menace est que tu as sorti le matos, tu as déjà au moins l'équivalent d'un demi magasin dans le buffet. drapch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tldsuisse.discutforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 26 Mar - 16:59

joker_ch a écrit:
Mais il y aura toujours des personnes pensant que l'inspecteur Harry est la référence. Devil

T'as tout faux, la référence en la matière, c'est Mel Gibson dans l'arme Fatale, il dessine un joli sourire à la cible mannequin avec son Beretta en prenant à peine le temps de viser... Devil Devil
Revenir en haut Aller en bas
pas_007
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 6171
Age : 57
Localisation : réserve indienne
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 26 Mar - 17:06

Alors juste pour la faire un peu décalé, une grenade 40mm low velocity si pas trop loin ou on passe à la high velocity. Non seulement pas trop besoin de coups directs mais en plus on peut tirer de l'anti personnel combiné avec une charge creuse. Petit problème pas de "happy trigger" qui risque de gaspiller la munition.

C'est vrai que c'est pas encore au top mais ca marche ..... en plus je vien de voir qu'il le font en calibre 12 en version charge creuse et anti personnel.

Sinon un bon vieux precepte, mieux vaux un 22LR au but qu'une 44 à coté

Bon pour défendre la légitime defence, c'est surement plus difficile quoique.....avec un peu de bonne volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ph
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 19103
Age : 99
Localisation : enclave
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 26 Mar - 18:42

jerrylee a écrit:
joker_ch a écrit:
Mais il y aura toujours des personnes pensant que l'inspecteur Harry est la référence. Devil

T'as tout faux, la référence en la matière, c'est Mel Gibson dans l'arme Fatale, il dessine un joli sourire à la cible mannequin avec son Beretta en prenant à peine le temps de viser... Devil Devil

Ouais, un petit pain de C4 sous la lunette des Chiasse et hop Diablo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le psy
Expert
avatar

Nombre de messages : 1821
Age : 41
Localisation : VALAIS
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 26 Mar - 19:03

Darius a écrit:
n'oubliez pas que si vous en avez la possibilité, la tactique CFC reste toujours la meilleure. fondue

CFC= Cours Forest Cours ??? (avec l'intonation,ce serait encore mieux)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 26 Mar - 19:07

le psy a écrit:
CFC= Cours Forest Cours ??? (avec l'intonation,ce serait encore mieux)
Non, certificat fédéral de la connerie... Dehors
Revenir en haut Aller en bas
Darius
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 6106
Age : 55
Localisation : Genève
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 26 Mar - 22:50

Non, le Psy a raison c'est Cours Forest Cours tetard tetard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tldsuisse.discutforum.com
le psy
Expert
avatar

Nombre de messages : 1821
Age : 41
Localisation : VALAIS
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Mar 27 Mar - 9:22

Darius a écrit:
Non, le Psy a raison c'est Cours Forest Cours tetard tetard

Ca me rappelle une certaine instruction... thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ph
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 19103
Age : 99
Localisation : enclave
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Mar 27 Mar - 10:57

vous avez tout faux : CFC = Ca Fait Chiasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Mar 27 Mar - 11:54

...


Dernière édition par Gn'R le Mar 2 Déc - 7:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Axel
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1913
Age : 48
Localisation : Blue Note, Paris
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Mar 27 Mar - 14:18

joker_ch a écrit:
De toute façon l'histoire de la veine porte sous l'épaule avec thrombose et risque de rupture d'anévrisme est un gag médical. Là il y a quelqu'un qui s'est moqué de toi.TapeTape

En fait je ne pense pas Joker...
Je me répète : le "gars" en question est le rédac chef du magazine Guns & Calibres pour lequel Vash a fait quelques articles... En passant, le numéro du mois de mars est sorti avec beaucoup de retard : je cite l'éditorial : "...votre humble serviteur a testé une nouvelle carabine en calibre .50 et a poussé le bouchon un peu trop loin avec ce calibre Ô combien viril, 60 cartouches dans l'après-midi et système veineux ne font pas vraiment bon ménage..."

L'explication exhaustive arrivera en temps et en heure...

Alors réserve-moi la vaseline pour plus tard Joker...

TapeTape TapeTape TapeTape
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stopping Power mythe et realité
Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» [VENTE] Boitier additionnel Power System
» power ranger
» le power plate
» Pléiadiens mythe ou réalité ??
» La fourragère noire mythe ou réalité.......???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEU LIBRE ! :: Les armes :: Les armes de poing-
Sauter vers: