FEU LIBRE !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
FEU LIBRE !

Un espace pour tous les tireurs et propriétaires d'armes suisses et francophones.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
 

 bizarrerie administrative?

Aller en bas 
AuteurMessage
Patrick_P
Nouveau


Nombre de messages : 30
Age : 70
Localisation : vitry sur seine
Date d'inscription : 12/11/2007

bizarrerie administrative? Empty
MessageSujet: bizarrerie administrative?   bizarrerie administrative? EmptyMar 27 Nov - 2:29

Défense (d'y voir).
Comme vous le savez, il y a deux types d'autorisations préfectorales (en France), concernant les armes: celle à titre sportif, uniquement accessible aux licenciés FFTir, et celle au titre de la défense, théoriquement accessible à n'importe quel citoyen français.

Cette dernière ouvre la possibilité d'acquérir et de détenir une arme de poing de la 4e catégorie (dite de défense, bien que l'on y ait fourré tout et n'importe quoi) et 50 cartouches. Elle est renouvelable tous les cinq ans, et liée au domicile.
Première bizarrerie: si l'on est menacé, est-il possible de croire que les agresseurs potentiels auront la courtoisie de se limiter au périmètre du dit domicile pour agir?
En effet, contrairement aux élucubrations avancées par la majorité des journalistes non spécialisés, et non informés, (l'on ma toujours appris qu'il fallait mieux fermer sa g....... que dire des conneries) bref revenons à nos moutons. autorisation (n'importe laquelle) ne signifie pas permis de port d'arme, quasiment inaccessible même si une "fatwa" d'assassinat a été décrétée contre vous!
Encore faut-il justifier, pour ce privilège de défendre sa peau et celle de sa famille à domicile, d'une menace caractérisée. Habitez-vous une maison isolée à la campagne? On vous rétroquera que vous n'êtes pas dans une zone urbaine criminogène. Si vous habitez une cité officieusement qualifiée de zone de non-droit, on vous objectera que votre arme a plus de chance d'être volée que de servir. dans tous les cas, refus.
Quand bien même vous obtiendriez la précieuse autorisation, l'arme durement acquise ne pourra quitter votre domicile.( aucun document ne faisant titre de transport pour ce type de détention à titre de la défense). Vous voilà donc avec une arme et une boite de 50 cartouches. Encore faut-il tenir compte de l'expérience. Savez vous comment fonctionne une arme, connaissez vous le potentiel de sa munition, le bruit et le recul qu'elle produit, la manière dont on l'entretient? Mais imaginez un citoyen lambda, qui ne sait rien de tout cela. Juridiquement, il ne peut pas se rendre dans un stand de tir pour l'essayer! Si l'arme présente un défaut de fabrication qui empêche son fonctionnement, il ne pourra même pas s'en rendre compte, ou alors trop tard. Si les munitions ne correspondent pas bien avec l'arme dans le cas ou celle-ci s'avère être un pistolet de moyen calibre, tous très regardant sur ce chapitre, elle pourra s'enrayer dés le deuxième coup. Et que sait-il du problème de la tension des ressorts de percussion ou de chargeur, ou des lubrifiants qui figent au fils des années? Sans parler des techniques de tir: positions, détente, visée, remise en batterie, etc. Et oui les services concernés vous délivre une autorisation de détention d'arme au titre de la défense, sans s'assurer de vos connaissances et d'une quelconque formation quand à l'utilisation d'une arme! cela peut devenir très, très chaud dans le cas d'une intervention, qui bien sur ce passe généralement dans l'urgence.
Bref, il s'agit d'une autorisation au rabais, où l'on se fend d'un petit geste sans donner vraiment au titulaire la possibilité de se tirer d'un mauvais pas. Dans le cas d'une bavure toujours possible, qui serait le responsable de cette état de fait ?*
Dans le pratique, il n'y a pas vraiment lieu de s'inquiéter, le problème étant en voie de résolution. Pas par une amélioration positive, bien sûr, mais par le vide. Ces autorisations ne sont quasiment plus délivrées, quelle que soit l'urgence, et très peu renouvelées par les anciennes.
Est-ce à dire que notre société est devenue paisible et riante? pas vraiment. Cela signifie que celui qui envisage de défendre sa personne ou ses biens en cas de carence de la protection de l'Etat est devenu un gêneur pour ce dernier, quelles que soient les circonstances. Victime docile, il ne serait qu'une données statistique dont tout le monde ce fout. le genre "pertes et profits" dans le jeu éternel du gendarme et du voleur, du juge et de l'assassin. Rescapé d'une situation difficile,il sera en butte à la presse sympathisante à ses agresseurs (faites leurs confiance). * Victime de la société-"mouillant" en prime ceux qui ont eu l'imprudence de lui délivrer une autorisation politiquement incorrecte. Le pire des crime est alors possible.
Les "pékins" ne sont d'ailleurs pas les seuls en cause. Même les policiers y passent. On se souvient des controverses faisant suite à la neutralisation de "Human Bomb", un désespéré menaçant en direct de faire sauter une école pleine d'otages. Un assassinat, selon certains commentateurs qui n'auraient pas manqué de réclamer des têtes si les enfants avaient péri faute d'une intervention efficace.
Dormez bien, brave gens, le guet passe...
papy
Revenir en haut Aller en bas
 
bizarrerie administrative?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEU LIBRE ! :: Divers :: Législation, documents, règles et règlements-
Sauter vers: