FEU LIBRE !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
FEU LIBRE !

Un espace pour tous les tireurs et propriétaires d'armes suisses et francophones.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
 

 rapport puissance PN/PSF

Aller en bas 
AuteurMessage
mecano44
Expert


Nombre de messages : 761
Age : 64
Localisation : République populaire socialiste de Vaud
Date d'inscription : 31/03/2008

rapport puissance PN/PSF - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: rapport puissance PN/PSF   rapport puissance PN/PSF - Page 2 EmptyMer 9 Avr - 11:34

Yeap !!!

Mais un de mes bons souvenirs pyrotechniques du gris-vert, c'est les canon anti-char , dits " sans recul" montés sur les Jeep Willys.... une flamme de 50 mètres au moins derrière l'affut au départ du coup... les gars avaient des canons croisés sur les parements jaunes....on les appelait les "canaches" ...ça a disparu au tout début des années 90
Revenir en haut Aller en bas
Projektyle
Expert
Projektyle

Nombre de messages : 5736
Age : 46
Localisation : Haute-Garonne, France
Date d'inscription : 29/05/2006

rapport puissance PN/PSF - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: rapport puissance PN/PSF   rapport puissance PN/PSF - Page 2 EmptyMer 9 Avr - 12:59

crazy shooter a écrit:
salut Dans un un article testant le Walker à PN, l' auteur donne, pour une balle sphérique de 9,2g poussée par 3,2g de poudre, une énergie à la bouche de 650 J soit plus que pour un 38Spé et 825 J pour la balle ogivale de 12,5g poussée par 3,6g de poudre soit presque autant qu'un 357 moderne!...

Pour les armes de poing à poudre noire, on peut donner les chiffres suivants:

- Revolver calibre .31" (8 mm) type Colt 1848 Baby Dragoon ou Pocket Sidehammer 1849:
-- Balle ronde de 46 grains (3.0 grammes), charge de 0.80 grammes de PN, V= 250 m/s, E= 94 joules.

- Revolver calibre .36" (9 mm) type Colt 1851 Navy:
-- Balle ronde de 79 grains (5.1 grammes), charge de 1.40 grammes de PN, V= 315 m/s, E= 253 joules.
-- Balle ogivale de 125 grains (8.1 grammes), charge de 1.10 grammes de PN, V= 215 m/s, E= 187 joules.

- Revolver calibre .44" (11 mm) type Colt 1861 Army ou Remington 1858:
-- Balle ronde de 141 grains (9.1 grammes), charge de 2.20 grammes de PN, V= 285 m/s, E= 370 joules.
-- Balle ogivale de 200 grains (13.0 grammes), charge de 1.60 grammes de PN, V= 220 m/s, E= 315 joules.

- Revolver calibre .44" (11 mm) type Colt 1848 Dragoon:
-- Balle ronde de 141 grains (9.1 grammes), charge de 3.20 grammes de PN, V= 360 m/s, E= 590 joules.

- Revolver calibre .44" (11 mm) type Colt 1847 Walker:
-- Balle ronde de 141 grains (9.1 grammes), charge de 3.90 grammes de PN, V= 390 m/s, E= 690 joules.
-- Balle ogivale de 200 grains (13.0 grammes), charge de 3.20 grammes de PN, V= 330 m/s, E= 708 joules.

Concernant les pistolets à percussion de calibre .44" ou .45", type Lepage ou Kentucky, les vitesses et énergies sont comparables à charge identique et balle ronde calepinée. Avec des balles forcées on gagne en vitesse initiale, donc en énergie, vu que ces pistolets ont des canon plus longs, sans entrefer barillet/canon.
Un Pistolets de poche de type Derringer monocanon, peine à propulser une balle ronde de .44" à 200 m/s. L'énergie de ce type d'arme plafonne vers les 150 joules.

Un fusil d'infanterie règlementaire à canon lisse de type Charleville 1777, propulse une balle ronde de .69" (17.5 mm) a une vitesse d'environ 360 m/s, avec une charge de 5 grammes de PN.
Un fusil de type Enfield 1858 (arme employée durant la guerre de Sécession 1861-65) à canon rayé, propulse une balle de calibre .45" pesant 500 grains vers 400 m/s, avec une charge de poudre noire de 3.5 grammes. L'énergie est similaire à une balle de type Slug tirée d'un fusil lisse de calibre 12, soit dans les 2 500 joules.

Toutes ces armes, sont principalement limitées à moins de 400 m/s, en raison de l'emploi de plomb pur, et de la poudre noire. Mais leurs énergies sont loin d'être dérisoires, ou anémiques. Toutes ces armes ont servies durant de nombreux siècles, à la guerre et à la chasse, avant l'avènement de la poudre sans fumée vers la fin du XIXème siècle. Les sanglantes boucheries des batailles napoléoniennes notement, sont là pour attester que les blessures causées par ces armes étaient atroces. Un soldat touché par une balle en plomb (lente et très lourde) était souvent foudroyé sur place...
Les armes modernes, notement de guerre, avec l'emploi de balles FMJ sont moins "mutilantes" et se contentes bien souvent de traverser proprement et rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



rapport puissance PN/PSF - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: rapport puissance PN/PSF   rapport puissance PN/PSF - Page 2 EmptyMer 9 Avr - 13:28

Projektyle a écrit:
crazy shooter a écrit:
salut Dans un un article testant le Walker à PN, l' auteur donne, pour une balle sphérique de 9,2g poussée par 3,2g de poudre, une énergie à la bouche de 650 J soit plus que pour un 38Spé et 825 J pour la balle ogivale de 12,5g poussée par 3,6g de poudre soit presque autant qu'un 357 moderne!...

Pour les armes de poing à poudre noire, on peut donner les chiffres suivants:

- Revolver calibre .31" (8 mm) type Colt 1848 Baby Dragoon ou Pocket Sidehammer 1849:
-- Balle ronde de 46 grains (3.0 grammes), charge de 0.80 grammes de PN, V= 250 m/s, E= 94 joules.

- Revolver calibre .36" (9 mm) type Colt 1851 Navy:
-- Balle ronde de 79 grains (5.1 grammes), charge de 1.40 grammes de PN, V= 315 m/s, E= 253 joules.
-- Balle ogivale de 125 grains (8.1 grammes), charge de 1.10 grammes de PN, V= 215 m/s, E= 187 joules.

- Revolver calibre .44" (11 mm) type Colt 1861 Army ou Remington 1858:
-- Balle ronde de 141 grains (9.1 grammes), charge de 2.20 grammes de PN, V= 285 m/s, E= 370 joules.
-- Balle ogivale de 200 grains (13.0 grammes), charge de 1.60 grammes de PN, V= 220 m/s, E= 315 joules.

- Revolver calibre .44" (11 mm) type Colt 1848 Dragoon:
-- Balle ronde de 141 grains (9.1 grammes), charge de 3.20 grammes de PN, V= 360 m/s, E= 590 joules.

- Revolver calibre .44" (11 mm) type Colt 1847 Walker:
-- Balle ronde de 141 grains (9.1 grammes), charge de 3.90 grammes de PN, V= 390 m/s, E= 690 joules.
-- Balle ogivale de 200 grains (13.0 grammes), charge de 3.20 grammes de PN, V= 330 m/s, E= 708 joules.

Concernant les pistolets à percussion de calibre .44" ou .45", type Lepage ou Kentucky, les vitesses et énergies sont comparables à charge identique et balle ronde calepinée. Avec des balles forcées on gagne en vitesse initiale, donc en énergie, vu que ces pistolets ont des canon plus longs, sans entrefer barillet/canon.
Un Pistolets de poche de type Derringer monocanon, peine à propulser une balle ronde de .44" à 200 m/s. L'énergie de ce type d'arme plafonne vers les 150 joules.

Un fusil d'infanterie règlementaire à canon lisse de type Charleville 1777, propulse une balle ronde de .69" (17.5 mm) a une vitesse d'environ 360 m/s, avec une charge de 5 grammes de PN.
Un fusil de type Enfield 1858 (arme employée durant la guerre de Sécession 1861-65) à canon rayé, propulse une balle de calibre .45" pesant 500 grains vers 400 m/s, avec une charge de poudre noire de 3.5 grammes. L'énergie est similaire à une balle de type Slug tirée d'un fusil lisse de calibre 12, soit dans les 2 500 joules.

Toutes ces armes, sont principalement limitées à moins de 400 m/s, en raison de l'emploi de plomb pur, et de la poudre noire. Mais leurs énergies sont loin d'être dérisoires, ou anémiques. Toutes ces armes ont servies durant de nombreux siècles, à la guerre et à la chasse, avant l'avènement de la poudre sans fumée vers la fin du XIXème siècle. Les sanglantes boucheries des batailles napoléoniennes notement, sont là pour attester que les blessures causées par ces armes étaient atroces. Un soldat touché par une balle en plomb (lente et très lourde) était souvent foudroyé sur place...
Les armes modernes, notement de guerre, avec l'emploi de balles FMJ sont moins "mutilantes" et se contentes bien souvent de traverser proprement et rapidement.

Merci pour ce post très complet et interessant:.^god^: Dieu
Revenir en haut Aller en bas
mecano44
Expert


Nombre de messages : 761
Age : 64
Localisation : République populaire socialiste de Vaud
Date d'inscription : 31/03/2008

rapport puissance PN/PSF - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: rapport puissance PN/PSF   rapport puissance PN/PSF - Page 2 EmptyMer 9 Avr - 13:56

Très intéressante analyse !

J'ajouterais que les batailles dites napoléoniennes au début du XIXe ont surtout provoqué de nombreuses victimes par les décharges rapprochées de mitraille tirée par les canon d'infanterie, ou le ricochet sur terrain glissant de boulets en fonte. Je pense par contre que les décharges groupées de 1777 à silex et canon lisse ont provoqué moins de dégats.

La fumée, le bruit en général et le stress énorme, ajouté à l'effet de la gnole distribuée avant le combat, devaient passablement limiter le nombre de victimes par balle.

Par contre l'apparition de la balle minié durant le règne du "petit" Napoléon ( III) ajouté aux canons rayés, a effectivement eu des effets dévastteurs sur les champs de bataille.

Preuve en est la démarche entreprise par Henri Dunant,impressionné par les blessés de la bataille de Solférino, qui a conduit à la fondation de la Croix-Rouge.

La FMJ militaire moderne est certes moins " charcuteuse", pour autant que le projectile soit "stable".
Si le centre de gravité se trouve en avant du centre géométrique, la balle est dite "instable" et se retourne à l'impact.
Des vétérans du Vietnam rapportent d'avoir vu des blessures avec entrée du projectile au niveau de la cuisse et sortie au niveau de l'épaule.
Les blessures provoquées par ce type de munition,sont particulièrement difficiles à soigner.
Revenir en haut Aller en bas
Projektyle
Expert
Projektyle

Nombre de messages : 5736
Age : 46
Localisation : Haute-Garonne, France
Date d'inscription : 29/05/2006

rapport puissance PN/PSF - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: rapport puissance PN/PSF   rapport puissance PN/PSF - Page 2 EmptyMer 9 Avr - 20:15

ABC a écrit:
Merci pour ce post très complet et interessant:.^god^: Dieu

Pour comparer avec des calibres modernes, voilà quelques chiffres:

- 6.35mm à balle FMJ de 50 grains, V= 230 m/s, E= 85 joules.
- .22 Lr standard velocity à balle plomb de 40 grains, V= 300 m/s (en carabine, dans un pistolet ou un revolver de poche, la vitesse peut chuter au niveau d'une 6.35mm), E= 120 joules.
- 7.65 mm à balle FMJ de 71 grains, V= 290 m/s, E= 193 joules.
- .38 Spl à balle plomb ogivale de 158 grains, V= 250 m/s, E= 319 joules.
- 9mm Para à balle FMJ de 124 grains, V= 340 m/s, E= 460 joules.
- .45 ACP militaire à balle de 230 grains, V= 260 m/s, E= 504 joules.
- .357 Magnum à balle de 158 grains JSP, V= 400 m/s, E= 816 joules.

salut
Revenir en haut Aller en bas
crazy shooter
Habitué
crazy shooter

Nombre de messages : 357
Age : 48
Localisation : créteil
Date d'inscription : 05/02/2008

rapport puissance PN/PSF - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: rapport puissance PN/PSF   rapport puissance PN/PSF - Page 2 EmptyMer 9 Avr - 21:10

salut Salut! J'ai un Walker et je n'ai pas encore osé mettre la charge de combat (surtout parce que je ne la connaissait pas vraiement). ABC indique que l'on peut monter jusqu'à 3,9g! C'est assez énorme je trouve. Puis-je réellement monter jusque là sans risque? Bien entendu, la pleine charge ne se fera que de façon très occasionnelle!
Revenir en haut Aller en bas
Milos Obilic
Expert
Milos Obilic

Nombre de messages : 1622
Age : 45
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 18/12/2007

rapport puissance PN/PSF - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: rapport puissance PN/PSF   rapport puissance PN/PSF - Page 2 EmptyJeu 10 Avr - 2:25

au niveau de ce qui a été annoncé pour le calibre 58 y a t'il une différence énorme avec un sharp chambré en 54?
Revenir en haut Aller en bas
 
rapport puissance PN/PSF
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEU LIBRE ! :: Les armes :: Les armes à poudre noire et armes Western-
Sauter vers: