FEU LIBRE !

Un espace pour tous les tireurs et propriétaires d'armes suisses et francophones.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Stopping Power mythe et realité

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Mer 11 Avr - 6:54

...


Dernière édition par Gn'R le Mar 2 Déc - 7:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Red Label
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 11323
Localisation : Suisse (VAUD)
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Mer 11 Avr - 8:18

Salut à tous. salut

Ce post étant pollué, je me permet également de réagir...

Merci pour les superbes videos en hommage à Andy Hug.
Il était un immense champion. Dieu

Je l'avais découvert peu de temps avant sa mort, en 1999. Un fantastique combattant.

Sur Eurosport ils ont toujours parlé de lui avec les termes les plus élogieux, avant et après sa disparition. V

A+

Red LABEL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rick24
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 3363
Age : 39
Localisation : Sud Ouest
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Jeu 12 Avr - 19:12

Extrait de tests balistiques effectués avec armes de poing et d'épaule

A notre connaissance, les tests sur véhicule que nous avons effectués n'ont jamais fait l'objet ailleurs d'une quelconque publication. C'est pourquoi nous avons jugé opportun d'en publier les résultats. Le véhicule sur lequel ont été éffectués ces tests est une Opel Kadett de 1968, un véhicule à 4 places assises de conception robuste et dont la tôle de carrosserie est assez épaisse. La résistance aux impacts de balles d'un tel véhicule peut être comparée à celle d'une Mercedes ou d'une BMW actuelle de haut de gamme.

Tirs effectués dans le coffre arrière du véhicule à une distance de 10 mètres. Résultats extraits d'une moyenne de 10 cartouches par calibre ou type de projectile utilisés.

- Carabine 22 Long Rifle à canon de 65 cm. Cartouches CCI High Velocity. Tous les projectiles ont traversé la tôle du coffre arrière, puis la tôle de séparation coffre arrière/habitacle, puis la banquette arrière, puis le siège conducteur puis la tôle de tableau de bord. Aucun projectile n'a pu traverser la tôle de séparation habitacle/compartiment moteur.

- Pistolet automatique Browning Baby calibre 6,35, canon de 2 pouces. Cartouches Gévelot standard, balle chemisée blindée. La plupart des projectiles ont traversé la tôle du coffre arrière (certains projectiles sont arrivés de biais...), puis ont déformé la tôle de séparation coffre arrière/habitacle sans la transpercer.

- Pistolet automatique Browning 1910/22 calibre 7,65, canon de 4 pouces. Cartouches Société Française de Munition (SFM) à balles chemisées blindées. Tous les projectiles ont traversé la tôle du coffre arrière, puis la tôle de séparation coffre arrière/habitacle, puis la banquette arrière. Tous les projectiles ont été stoppés par le rembourrage du siège conducteur.

- Pistolet automatique Walther P38 calibre 9mm parabellum. Cartouches Norma à balles blindées tronconiques. Tous les projectiles ont traversé la tôle du coffre arrière, puis la tôle de séparation coffre arrière/habitacle, puis la banquette arrière, puis le siège conducteur, puis la tôle de tableau de bord. Aucun projectile n'a pu traverser la tôle de séparation habitacle/compartiment moteur.

- Revolver Colt Python calibre 357 magnum. Cartouches Federal à balle semi blindées tronconique. Tous les projectiles ont traversé la tôle du coffre arrière, puis la tôle de séparation coffre arrière/habitacle, puis la banquette arrière, puis le siège conducteur, puis la tôle de tableau de bord. Puis la tôle de séparation habitacle/compartiment moteur. La plupart des projectiles ont été stoppés par des éléments du compartiment moteur tels que le carter/moteur ou le radiateur. Une balle a perforé le cache culbuteur en tôle du moteur.

- Revolver Smith & Wesson modèle 29 calibre 44 magnum. Cartouches Fiocchi à balles semi blindées tronconiques tête creuse. Tous les projectiles ont traversé la tôle du coffre arrière, puis la tôle de séparation coffre arrière/habitacle, puis la banquette arrière, puis le siège conducteur, puis la tôle de tableau de bord, puis la tôle de séparation habitacle/compartiment moteur. La plupart des projectiles ont été stoppés par des éléments du compartiment moteur tels que le carter/moteur ou le radiateur après les avoir fortement marqués. Deux projectiles sont ressortis par l'avant du véhicule après avoir traversé une tôle.

- Pistolet automatique Colt 45 modèle 1911, calibre 11,43mm (45 ACP). Cartouches Norma chemisées blindées à pointes creuses. Tous les projectiles ont traversé la tôle du coffre arrière, puis la tôle de séparation coffre arrière/habitacle. La plupart des projectiles ont été retrouvés dans le rembourage de la banquette arrière.

- Fusil à pompe Winchester modèle 1897, dit "Trench-Gun" (modèle réglementaire de l'armée américaine puis de l'administration pénitentiaire), calibre 12. Cartouches Fiocchi à chevrotines 9 grains. Tous les plombs ont traversé la tôle du coffre arrière. Certains grains (20% environ) de chevrotine ont traversé la tôle de séparation coffre arrière/habitacle et ont été retrouvé dans le rembourage de la banquette arrière.

- Fusil à pompe Winchester modèle 1897, dit "Trench-Gun" (modèle réglementaire de l'armée américaine puis de l'administration pénitentiaire), calibre 12. Cartouches Fiocchi à petits plombs, "8". 20 à 30% des plombs seulement ont traversé la tôle du coffre arrière et ont été arrêtés par la tôle de séparation coffre arrière/habitacle.

- Fusil à pompe Winchester modèle 1897, dit "Trench-Gun" (modèle réglementaire de l'armée américaine puis de l'administration pénitentiaire), calibre 12. Cartouches (origine indéterminée) à balle plomb unique de forme sphérique. Tous les projectiles ont traversé la tôle du coffre arrière, puis la tôle de séparation coffre arrière/habitacle, puis la banquette arrière. Certains ont traversés le siège conducteur et ont été arrétés par la tôle de tableau de bord.

- Fusil à pompe Winchester modèle 1897, dit "Trench-Gun" (modèle réglementaire de l'armée américaine puis de l'administration pénitentiaire), calibre 12. Cartouche à balle type "Blondeau" (diabolo d'acier tourné à cerclages de plomb). Tous les projectiles ont traversé la tôle du coffre arrière, puis la tôle de séparation coffre arrière/habitacle, puis la banquette arrière, puis le siège conducteur puis la tôle de tableau de bord. Certains ont traversé la tôle de séparation habitacle/compartiment moteur et ont très visiblement marqué le carter moteur.

- Fusil d'assaut Colt AR-15 (M-16) type armée américaine, calibre 5,56 NATO. Munitions civiles Norma à balle chemisée blindée. Tous les projectiles ont traversé la tôle du coffre arrière, puis la tôle de séparation coffre arrière/habitacle, puis la banquette arrière, puis le siège conducteur puis la tôle de tableau de bord, puis la tôle de séparation habitacle/compartiment moteur. La plupart des projectiles ont continué leur course sous forme de multiples fragments après être ressortis de la banquette arrière. Ils semble que ceux-ci se soient désagrégés à peu près au moment de traverser l'ensemble tôle de séparation du coffre arrière/habitacle et banquette arrière. La très grande vitesse de ce projectile à cette courte distance (environ 950 m/s) et sa petite taille expliquent ce phénomène. Si un hypothétique conducteur avait été touché à l'intérieur du véhicule par ce type de projectile, une myriade de micro-fragments de plomb et de cuivre auraient pénétrés à l'intérieur de son organisme, rendant une intervention chirugicale ultérieurement des plus délicates.

- Fusil d'assaut FN FAL type armée belge, calibre 7,62 NATO. Munition FN Herstal de type militaire réglementaire à balle chemisée blindée. Tous les projectiles ont traversé la tôle du coffre arrière, puis la tôle de séparation coffre arrière/habitacle, puis la banquette arrière, puis le siège conducteur, puis la tôle de tableau de bord, puis la tôle de séparation habitacle/compartiment moteur. La plupart des projectiles ont perforé les éléments du compartiment moteur tels que le carter/moteur ou le radiateur. Les projectiles qui n'ont pas rencontré le moteur sur leur trajectoire sont ressortis par l'avant du véhicule après avoir perforé, phares, radiateur, et divers éléments de carrosserie en tôle. Certains projectiles ont éclaté et se sont dispersés en de multiples débris, après avoir perforé la tôle du tableau de bord.

- Mitrailleuse allemande MG 42, calibre 7,92 X 57mm Mauser. Munition d'origine allemande de type militaire réglementaire à balle chemisée blindée type "S" (d'époque deuxième guerre mondiale). Résultats identiques à ceux obtenus avec le FN FAL.

- Carabine Mauser 66S civil calibre 9,3 X 64 (pour chasses africaines et gros gibiers européens). Munitions Remington à balles semi-blindée. Résultats identiques à ceux obtenus avec le FN FAL et la MG42 avec en plus des détériorations importantes des organes internes du moteur (chemises, piston, poussoirs de culbuteurs, etc.).
Conclusions :
Pour dissiper toutes idées reçues relatives à certaines armes de poing, fussent t'elles très puissantes, aucune des armes que nous avons essayé n'a été en mesure de perforer le moteur du véhicule de part en part. Sans doute aurait il fallut utiliser du calibre 50 Browning (12,7mm pour mitrailleuse éméricaine) pour y parvenir. Les meilleurs résultats ont été obtenus avec la carabine civile Mauser de grande chasse. On remarquera l'étonnante performance de la munition 22 LR dont le pouvoir de perforartion s'avère quasiment identique à celui de la 9mm parabellum à balle blindée... De même qu'un fusil devient une arme redoutable, pour peu que l'on utilise celui-ci avec des balles type Blondeau (attention aux ricochets avec ces projectiles que nous avons retrouvé quasiment intacts dans la carcasse du véhicule...). "Pour voir", nous avons tiré à une distance de 3 mètres dans une des portières du véhicule avec le fusil à pompe Winchester, en utilisant des munitions à petit plombs de "8". La gerbe à véritablement déchiré la tôle et produit une large ouverture de de 5 à 6 centimètres de diamètre ; impressionnant... Avec des muntions à petits plombs, et à courte distance, le calibre 12 produit notoirement de très vilaines blessures délicates et fastidieuses à traiter en chirurgie. Pour information, c'est d'ailleurs pour cette raison que l'usage du fusil de chasse est interdit en temps de guerre par la convention de La Haye. Les américains avaient initialement tenté de l'introduire dans l'armée pendant la première Guerre Mondiale, pour "nettoyer" les tranchées (le modèle qui a servi pour nos essais est un authentique exemplaire de ceux-ci). L'usage de cette arme dans les tranchées, en France à cette époque, donna lieu à une véritable boucherie. Telle est l'origine de cette interdiction de la convention de La Haye. Les américains durent retirer leurs Trench-Guns du service et, ne sachant trop quoi en faire, les ont donné à l'administration pénitentiaire qui en apprécia tant les vertues qu'elle en conserva l'usage jusqu'à nos jours...

Nous dédions cet article à Monsieur Raymond Sassia, le seul policier français à avoir effectué un stage de tir au FBI. Précisons que c'est à Raymond Sassia que l'on doit la modification du revolver français Manhurin en version "Police" à canon de 3 pouces et organes de visée simplifiés. Ce modèle de revolver spécialement conçu pour le tir rapide --et toujours en dotation-- fut mis au point vers la fin des années 70.

Le 22lr ne s'en sort pas si mal scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dao
Habitué
avatar

Nombre de messages : 221
Localisation : Lyon - France
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Ven 13 Avr - 5:11

J'ai vu des tirs sur véhicules ( en condition réelle ), et le .38sp avait bien du mal à perforer des portières de BMW...

Sinon, un autre test interessant sur ce sujet :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyos
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 13102
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Sam 20 Avr - 21:49

Devil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heylighen
Expert
avatar

Nombre de messages : 5454
Age : 30
Localisation : Charleroi (Be)
Date d'inscription : 22/09/2009

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Sam 20 Avr - 21:56

Skyos a écrit:
Devil

En forme le Skyos.

C'est le printemps ? Devil

Tu vas lancer un post politique française ? Boulet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyos
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 13102
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Sam 20 Avr - 22:26

Heylighen a écrit:
Skyos a écrit:
Devil

En forme le Skyos.

C'est le printemps ? Devil

Tu vas lancer un post politique française ? Boulet
Non, politique italienne, là-bas les comiques qui se font passer pour des politiciens sont des professionnelles. V

En plus Shung rentre de l'armée, ça lui fera plaisir. men in black
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rto
Expert
avatar

Nombre de messages : 4717
Age : 36
Localisation : jura bernois
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Ven 22 Mai - 7:45

Je relance le sujet Devil Devil Devil Devil

Hier avec Tireursuisse on a eut le plaisir d'assister à une conférence donner par le futur chef du service forensique et balistique de l'uni de Berne.
Un mec, tireur, qui sait de quoi il parle.

Il a montrer les mythes et la réalité des lésions par balles, preuve à l'appui suite aux essais... bref, ultra intéressant car très bien expliqué! 2h bien rempli qui ont vite passées.

En résumé, AUCUNE arme de poing n'a la puissance suffisante pour "stopper sur le champ" un bipède, surtout si il est très agressif/drogué/kiveupamourir.
Seul un coup au cerveau à la base du cervelet permet de couper la prise... tout le reste, même en pleine tête (IRM à l'appui et études de cas) permettent pas de "tuer" sur le coup avec une arme tiré depuis un canon court.

Il a aussi démontré les effets de l'action4 et d'autre munition plus courante. Typiquement les blessures causé par du 7.5x55, où la balle se sépare systématiquement après environ 40cm, ou alors la 5.45x39 Russe, qui bascule deux fois après la première pénétration.

Il va m'envoyer le PPT, après avoir viré 2-3 trucs. Si il est ok, je le publierai ici même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
slukatr
Expert


Nombre de messages : 536
Age : 51
Localisation : suisse
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Ven 22 Mai - 10:23

C'est ce que beaucoup disent depuis longtemps, le cervelet c'est là que visent les tireurs d'élite, ça à l'avantage de liberer la tension dans les muscles, donc d'éviter que le vilain puisse presser la détente lorsqu'il est touché. Par contre faut viser juste sous le nez.
Il y avait même eût une étude faite après la 2ème guerre pour voir si une ou l'autre des munitions Pm/ fusils utilisées étaient vraiment supérieure aux autres, sans pouvoir le démontrer, il y a tellement de paramètres.. En plus il semble que l'avancée technologique place les 9mm, 40S&W et 45ACP aux mêmes résultats finaux, d'ou le retour des polices US et FBI au 9mm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rto
Expert
avatar

Nombre de messages : 4717
Age : 36
Localisation : jura bernois
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Ven 22 Mai - 11:29

Oui et c'est aussi démontré, par un schéma tout bête avec les probabilités d'impact sur différentes zones du corps en cas de fusillades. Et c'est mis en rapport avec le pourcentage de décès.

Dans 47% des cas, les impacts têtes sont mortels. Ce qui veut qu'un mec sur deux s'en sort après passage en soins hospitaliers. On est bien d'accord qu'il est surement pas plus intelligent après un head shot, mais statistiquement, quelque soit le calibre usité, pas tout le monde y reste.

Et ce pourcentage va en descrendo plus on "descend" vers les jambes, ou moins de 10% des impacts sont mortels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doom2
Expert
avatar

Nombre de messages : 1385
Age : 51
Localisation : Riviera vaudoise
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Ven 22 Mai - 13:46

Je suis curieux de voir le powerpoint! Est ce qu'il y avait aussi une statistique/correlation entre le nombre d'impacts centre de masse et le 'stopping power'?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rto
Expert
avatar

Nombre de messages : 4717
Age : 36
Localisation : jura bernois
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Ven 22 Mai - 13:59

doom2 a écrit:
Je suis curieux de voir le powerpoint! Est ce qu'il y avait aussi une statistique/correlation entre le nombre d'impacts centre de masse et le 'stopping power'?

oui justement c'est cela dont je parlais avant.
En gros les coups centre masse sont pas très efficace, à cause du port fréquents de gilets par les BG.

Mais même, selon ce qu'il nous disait, une victime avec des trous dans le buffet n'y reste pas majoritairement car elle est souvent très vite pris en charge et à de grande chance de pas y rester. Mais c'était de tête de l'ordre de 25-30% de morts dans cette zone.
Idem pour un BG qui se prends plusieurs impacts, il mourra pas forcément, du fait de son gilet, mais le tireur aura mis fin à la menace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ph
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 19103
Age : 99
Localisation : enclave
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Ven 22 Mai - 19:19

Le Grand Leader de la Corée du Nord a résolu le problème du stopping power tant discuté ici et ailleurs Devil
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heylighen
Expert
avatar

Nombre de messages : 5454
Age : 30
Localisation : Charleroi (Be)
Date d'inscription : 22/09/2009

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Ven 22 Mai - 19:36

ph a écrit:
Le Grand Leader de la Corée du Nord a résolu le problème du stopping power tant discuté ici et ailleurs Devil
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les amateurs de chèvres ont aussi un truc :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

(Parait que c'est truqué mais c'est pas le point)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malopignon
Expert
avatar

Nombre de messages : 540
Age : 42
Localisation : marseille
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Ven 22 Mai - 19:55

Trouvée sur mailly :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Projektyle
Expert
avatar

Nombre de messages : 5735
Age : 44
Localisation : Haute-Garonne, France
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Ven 22 Mai - 23:21

rto a écrit:
...
Dans 47% des cas, les impacts têtes sont mortels. Ce qui veut qu'un mec sur deux s'en sort après passage en soins hospitaliers. On est bien d'accord qu'il est surement pas plus intelligent après un head shot, mais statistiquement, quelque soit le calibre usité, pas tout le monde y reste.

Et ce pourcentage va en descrendo plus on "descend" vers les jambes, ou moins de 10% des impacts sont mortels.

Faut savoir lire entre les lignes: dans les tirs à la tête, il n'y a pas que des tirs clairs et nets traversant dans la tempe de gauche à droite. Il y a aussi des tas de tirs "à la tête" qui ne sont pas mortels. Comme le cas souvent rapporté du gars qui veut se suicider avec un calibre 12 tenu sous le menton et qui en pressant la détente s'arrache la machoire, les dents et le nez mais n'a aucune blessure fatale. après un passage à l'hopital il finit avec une tête de "mort-vivant" et se nourrit avec une paille, mais il n'est pas mort. Et c'est aussi un tir à la tête.
J'avais aussi lu un article sur un truand touché par une balle de 9mm Para au visage, qui a touché au niveau du nez, en biais, et était ressortie par la pomette devant l'oreille après plusieurs centimètres de trajectoire interne... Celà doit faire bigrement mal après coup, mais ce n'est pas fatal sur l'instant... secour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heylighen
Expert
avatar

Nombre de messages : 5454
Age : 30
Localisation : Charleroi (Be)
Date d'inscription : 22/09/2009

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Sam 23 Mai - 11:53

Projektyle a écrit:
rto a écrit:
...
Dans 47% des cas, les impacts têtes sont mortels. Ce qui veut qu'un mec sur deux s'en sort après passage en soins hospitaliers. On est bien d'accord qu'il est surement pas plus intelligent après un head shot, mais statistiquement, quelque soit le calibre usité, pas tout le monde y reste.

Et ce pourcentage va en descrendo plus on "descend" vers les jambes, ou moins de 10% des impacts sont mortels.

Faut savoir lire entre les lignes: dans les tirs à la tête, il n'y a pas que des tirs clairs et nets traversant dans la tempe de gauche à droite. Il y a aussi des tas de tirs "à la tête" qui ne sont pas mortels. Comme le cas souvent rapporté du gars qui veut se suicider avec un calibre 12 tenu sous le menton et qui en pressant la détente s'arrache la machoire, les dents et le nez mais n'a aucune blessure fatale. après un passage à l'hopital il finit avec une tête de "mort-vivant" et se nourrit avec une paille, mais il n'est pas mort. Et c'est aussi un tir à la tête.
J'avais aussi lu un article sur un truand touché par une balle de 9mm Para au visage, qui a touché au niveau du nez, en biais, et était ressortie par la pomette devant l'oreille après plusieurs centimètres de trajectoire interne... Celà doit faire bigrement mal après coup, mais ce n'est pas fatal sur l'instant... secour

Exact.
Ici, dans les journaux, il y a quelques jours, un homme avait reçu une balle de .357 à la tête.

Et survécu ... La balle avait touché l'extérieur de l'orbite en angle ... Il a perdu l’œil et a du faire poser une plaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Projektyle
Expert
avatar

Nombre de messages : 5735
Age : 44
Localisation : Haute-Garonne, France
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Sam 23 Mai - 21:37

Heylighen a écrit:
Exact.
Ici, dans les journaux, il y a quelques jours, un homme avait reçu une balle de .357 à la tête.

Et survécu ... La balle avait touché l'extérieur de l'orbite en angle ... Il a perdu l’œil et a du faire poser une plaque.

Rien de plus normal. Les gens ont trop tendance à croire qu'une balle va faire l'effet d'un "désintégrateur" quand ça touche, genre petit nuage rouge et plus rien... Diablo
Sauf que si c'est effectivement le cas avec certaines balles de carabines qui se déplacent à plus de 800 m/s, avec une balle d'arme de poing, même de .357 ou .44 Magnum, on plafonne autour de 400 m/s. Et là, l'effet est beaucoup moins spectaculaire et "gore"... Oops
Les cas documentés de policiers qui ont fait feu sur des truands ou criminels qui sont partis en galopant comme des lièvres, et qui ont cru les avoir râtés, sont légion. Sauf que les coups ont parfois bien portés et transpercés les malandrins, mais sans avoir l'effet du marteau de Thor tant escompté! rigolade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heylighen
Expert
avatar

Nombre de messages : 5454
Age : 30
Localisation : Charleroi (Be)
Date d'inscription : 22/09/2009

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Sam 23 Mai - 21:55

Le plus beau, c'était les commentaires du genre :

- avec du .357, il devrait plus avoir de tête !

Et un exposé d'un gars qui avait de la "connaissance" :

-ça devait être du .38, car le .38 on peut le mettre dans du .357 mais c'est pas puissant du tout !

...

Bref !

La vie est belle dans l'univers des couillons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A.M.S.D.
Expert
avatar

Nombre de messages : 1008
Age : 51
Localisation : Genf
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Dim 24 Mai - 8:59

Je vais en remettre une couche

C est clair qu un bobet qui veut se faire une mise en plis avec du cal 12

Si il prend du 28gramme plomb de 7.5
il aura besoin d un nouveau brise nouille
et risque fort peu de mourir sur le coup

une brenneke devrait resoudre le probleme de maniere plus radicale

Mais bon chez certain la tete n etant pas un organe vital ont le sais
une balle est capable de faire trois fois le tour sans trouver de quoi faire du mal

Un gauchos ayant un masse osseuse relativement epaisse au niveau de la tete ( cqfd )
il est probable qu il soit necessaire d utiliser de l armor piercing pour obtenir un resultat
les balles cuivre/plomb risque de faire des ricochets sans plus d effet
Il y a fort a parier que ce postulat s applique aussi au barbus qui se foutent a
4 pattes 5x par jours et dont l ouverture d esprit ( ont va dire q ils en ont )
est aussi grande qu un trou du cul de cafard

Comme je le dit souvent
La difference entre une boite de Wiskas/Canigou et un socialo ?
dans la bouffe pour animaux ont a plus de chance de trouver de la cervelle !!!!!

J ai lu un rapport de medecine legale il y a qlq annees
qui decrivait un cas assez gore en suisse alfred

Un gugusse a decide de se faire peter le caisson avec son 57
il a donc ouvert la boiboite de mun ordonnance pris une cartouche et son arme
est monte au grenier
la assis sur un chaise il a fait click boom
Resultat
la balle est passe pile poil entre le 2 lobe sans faire de gros domage
Il a donc pris l ascenseur
est retourner dans sont appartement
a pris le solde de munition
est retourner dans le grenier
a garnis le chargeur en prenant soins de mettre le selecteur sur rafale
et a fini le job de maniere definitive

La police scientifique a eu du mal a comprendre les traces de pas ensanglantee
retournant a l appartement tout comme l impact unique et la grappe d impact ailleur

Au lieu de finir le boulot il aurais du aller acheter un billet de loto

Il y a toujour des cas bizarre et exceptionel
c est pas pour autant que je tenterais ma chance juste pour voir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amsd.ch
slukatr
Expert


Nombre de messages : 536
Age : 51
Localisation : suisse
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Dim 24 Mai - 12:31

Ca me rappelle celle du gars qui à tiré une 357 en plein front de sa copine, la balle est aussi passée entre les 2 lobes et à part un trou devant et derrière le crâne, la belle n'a eût aucune séquelles... un autre cas de nouveau d'un blaireau qui à tiré 5 cartouches de 45ACP dans le buffet de sa copine avant de déguerpir, la belle s'est assise dans un abri-bus en attendant les secours, elle s'en est sortie aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
slukatr
Expert


Nombre de messages : 536
Age : 51
Localisation : suisse
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 25 Mai - 9:07

Voila un post d'un flic aux USA qui à tiré ses trois chargeurs de glock21 sur un méchant alors que ce dernier ne cessait de lui tirer dessus
il l'a touché 14 fois ( entre autre 1x le coeur 1x chaque poumons )le gars continuait comme si de rien, il a fini par lui mettre 3 balles dans la tête pour que le vilain cesse de tirer, il était tjrs vivant, il est mort à l'hôpital. Le flic sort maintenant avec 4 chargeurs de 17cps, 2 de 33cps et un backup à 10cps le tout en 9mm.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wildstriker
Nouveau


Nombre de messages : 20
Age : 34
Localisation : France
Date d'inscription : 21/06/2011

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Mer 24 Juin - 13:53

rto a écrit:
Je relance le sujet Devil Devil Devil Devil

Hier avec Tireursuisse on a eut le plaisir d'assister à une conférence donner par le futur chef du service forensique et balistique de l'uni de Berne.
Un mec, tireur, qui sait de quoi il parle.

Il a montrer les mythes et la réalité des lésions par balles, preuve à l'appui suite aux essais... bref, ultra intéressant car très bien expliqué! 2h bien rempli qui ont vite passées.

En résumé, AUCUNE arme de poing n'a la puissance suffisante pour "stopper sur le champ" un bipède, surtout si il est très agressif/drogué/kiveupamourir.
Seul un coup au cerveau à la base du cervelet permet de couper la prise... tout le reste, même en pleine tête (IRM à l'appui et études de cas) permettent pas de "tuer" sur le coup avec une arme tiré depuis un canon court.

Il a aussi démontré les effets de l'action4 et d'autre munition plus courante. Typiquement les blessures causé par du 7.5x55, où la balle se sépare systématiquement après environ 40cm, ou alors la 5.45x39 Russe, qui bascule deux fois après la première pénétration.

Il va m'envoyer le PPT, après avoir viré 2-3 trucs. Si il est ok, je le publierai ici même.

Tu as obtenu le PPT?

Je suis curieux de le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
COFFY
Habitué
avatar

Nombre de messages : 280
Age : 42
Localisation : Dans les terres du milieu
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Mer 24 Juin - 14:28

Pareil, suis très très intéressé
Les différents stages et ouvrages lus doivent être complétés
La balistique lésionnelle, si on enlève le coté gore, est passionnante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcaurel
Expert
avatar

Nombre de messages : 7518
Age : 41
Localisation : Auvergne, origine Oberhelfenschwil
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   Lun 29 Juin - 9:32

Ma femme a passé son DU de prise en charge des urgences vitales, et le seul support de cours qu'elle n'a pas reçu est celui sur les blessures par balles....(7h de cours) Evil or Very Mad Fait chier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stopping Power mythe et realité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stopping Power mythe et realité
Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» [VENTE] Boitier additionnel Power System
» power ranger
» le power plate
» Pléiadiens mythe ou réalité ??
» La fourragère noire mythe ou réalité.......???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEU LIBRE ! :: Les armes :: Les armes de poing-
Sauter vers: